Le sommeil du chat

Le sommeil du chat

Les premiers frimas automnaux sont le signe d’un changement de rythme de vie pour nos chats. Ils s’aventurent moins longtemps sur leur territoire. Ils aiment passer leur temps à somnoler, dormir et faire des câlins. L’atmosphère qui règne dans leur foyer influence également leur sommeil et leur humeur !

Le besoin élevé en sommeil du chat !

Les chats dorment une grande partie de la journée (15 à 18 heures en moyenne par jour pour un animal adulte en bonne santé). De leur passé de félins sauvages, ils ont conservé ce besoin inné d’être à l’affût de leurs proies et en tension face à leurs ennemis. Leur vélocité naturelle les fatigue et les réserves d’énergie mobilisées doivent être reconstituées, cela se fait donc pendant leur sommeil. Les chats alternent différentes phases : somnolence, sommeil léger ou profond… D’apparence inactifs, ils sont néanmoins en vigie permanente, paupières mi-closes, prêts à déceler le danger et à fuir à tout moment. C’est la raison pour laquelle ils affectionnent les lieux de repos surélevés et chauds. Ils les choisissent indépendamment de la volonté de leur maître.

Avec la phase d’endormissement commence celle de la régénération physique. C’est le moment où les muscles se détendent, les sens se mettent en veille… et où le cerveau se recentre et produit des images : le chat rêve ! Cela déclenche les fameuses réactions physiques incontrôlées du chat. Il bouge les pattes, le bout de la queue ou les oreilles, ses moustaches vibrent. Ses globes oculaires font un mouvement de va-et-vient rapide derrière les paupières closes. Ce phénomène est appelé « Phase de Mouvement Oculaire Rapide ». Ces manifestations, signe du rêve chez le chat, sont une source particulièrement importante de récupération psychique et d’entretien des capacités mémorielles. Ensuite, le chat entre en phase de sommeil plus profonde.

Comment rendre son chat heureux ?

Si votre chat se frotte contre vous en ronronnant et en donnant de petits coups de tête, c’est qu’il demande des câlins. Se faire gratouiller doucement la base des oreilles, les joues ou le menton fait en général le bonheur des chats. Il en est de même pour la  nuque et le dos. Mais attention, il faut aller dans le sens du poil ! Evitez les pattes, le ventre et la queue ! Enfin, soyez attentif à son langage corporel. S’il clôt les yeux et ronronne, c’est un signe de bien-être. Si au contraire, il s’agite, bat de la queue ou pire feule, il faudra trouver un autre endroit pour les papouilles. Ne le forcez jamais !

Comment renforcer la complicité avec son animal ?

Les bons moments passés avec votre animal contribuent à une relation de confiance réciproque. Les caresses permettent au corps de produire ce que l’on appelle l’hormone du câlin, l’ocytocine, qui crée un sentiment de sécurité́ et de proximité́, réduisant la peur et le stress.