Alimentation des poissons de bassin

Alimentation des poissons de bassin

Saison et digestion !

Bien qu’ils puissent manger quand les températures sont basses, le métabolisme des poissons de bassin est beaucoup plus lent. Ils digèrent moins facilement la nourriture. C’est pourquoi il conseillé d’attendre que la température de l’eau soit supérieure à 10 ou 15 C° avant de recommencer à les nourrir, et d’arrêter à la fin de l’automne. Lorsque le soleil revient, l’appétit des poissons renaît aussi. Attention à l’appétit grandissant de vos poissons, car cela engendre une plus grosse quantité de déchets corporels. Si vous élevez beaucoup de poissons dans votre bassin, munissez-vous d’un bon système de filtration et d’une pompe solide afin que l’eau ne devienne pas rapidement sale et que les algues ne poussent pas à une vitesse alarmante.

Type de nourriture

Il existe un certain nombre de choses à prendre en compte quand il s’agit de nourrir ses poissons de bassin,  car ils ont tous des aptitudes et préférences différentes. Les poissons comme les carpes koï ou les ides dorés doivent êtres nourris d’aliments flottants, la nourriture en stick étant la forme la plus adaptée pour ce faire. Pour des carpes Koï aux couleurs rayonnantes, utilisez de la nourriture pour poisson avec des colorants naturels, comme des caroténoïdes. Certains poissons, comme les bouvières et les ables de heckel sont plus timides et peuvent avoir tendance à rester au fond du bassin quand ils le partagent avec des poissons au tempérament fort et vif.  Ils ne disposent donc que des restes qui coulent pour se nourrir. Pour ces poissons, vous pouvez mettre des flocons des comprimés alimentaires directement dans l’eau, qui s’imbiberont rapidement d’eau et couleront au fond du bassin.
Saviez vous que les poissons, eux aussi, aiment le changement?
Essayez de leur donner quelque chose de nouveau régulièrement, comme des aliments surgelés, des vers tubifex, des crevettes d’eau douce ou des larves de moustiques, qui flottent longuement à la surface de l’eau, là où les grands poissons se feront un plaisir de les attraper.

Les grenouilles, les crapauds, les tritons et les salamandres n’ont pas besoin de votre aide pour trouver de quoi manger. Les amphibiens se nourrissent de vers de terre, de mouches, de cloportes, d’araignées et d’escargots, ce qui leur suffit.