• Livraison offerte dès 49 €
  • Retour gratuit sous 30 jours
  • Plus de 8.000 articles
Ein Kitten ist beim Tierarzt.

Chaton chez le vétérinaire - même pas peur du docteur

Les chatons doivent effectuer leur première visite chez le vétérinaire à un âge précoce. La visite chez le vétérinaire, avec tous les bruits et toutes les odeurs étranges qui l’accompagnent, est bien sûr excitante pour les chatons, mais aussi, pour beaucoup, un peu effrayante. Or, les bilans de santé et les vaccinations sont importants. Et si votre petit tigre a passé avec succès son premier rendez-vous chez le vétérinaire, il sera plus confiant lors des contrôles et des traitements nécessaires futurs. Lisez la suite pour savoir comment gérer la première visite chez le vétérinaire avec votre chaton.

Loading...

Comment faire pour que mon chaton n'ait plus peur du vétérinaire ?

Les premiers rendez-vous chez le vétérinaire sont généralement de simples examens initiaux ou des rendez-vous de vaccination. Le chaton ne souffre donc pas de douleur aiguë et il n’y aucune urgence. Mais même dans ce cas, il y a deux facteurs inquiétants pour le chaton : le transport et le fait que des inconnus vont le toucher, le palper et peut-être même le piquer avec une aiguille. Stressé de la sorte, un chaton inexpérimenté peut intérioriser la visite chez le vétérinaire comme une expérience négative et refuser d’être emmené au cabinet vétérinaire. Même si des vétérinaires empathiques travaillent avec un calme professionnel et ont des astuces pour distraire et soudoyer l’animal, vous-même pouvez vous assurer que le chaton se lancera dans l’aventure chez le vétérinaire avec curiosité et confiance.

Débarrassez le chat de ses craintes :

  • Choisissez le bon vétérinaire : si vous n’avez pas encore de vétérinaire référant, renseignez-vous auprès des propriétaires de chats de votre région ou visitez des forums sur Internet. Un bon vétérinaire est volontiers recommandé par les propriétaires de ses patients.
  • Choisissez une date qui vous convient : avec des vétérinaires qui proposent des rendez-vous, vous vous épargnez, ainsi qu’au chaton, une longue attente, ce qui est particulièrement important lors des premières expériences du chaton. Essayez d’obtenir un rendez-vous le plus tôt possible dans la journée ou après le déjeuner. La salle d’attente ne sera alors pas trop encombrée.
  • Le dressage du chaton : lorsque vous prenez le chaton et le caressez, palpez ses oreilles, ses pattes et son ventre avec précautions. Touchez de manière ludique la zone du nez et le contour des yeux. Intégrez passivement des objets ressemblant à des seringues dans le jeu, en tenant par exemple un stylo ou un objet similaire dans une main tout en le caressant. Chez le vétérinaire, le chaton devrait percevoir ces contacts comme familiers et inoffensifs.
  • Renforcement positif : si le chaton supporte tout cela sans montrer qu’il a peur ou sans griffer, récompensez-le. Même un jeune chaton léchera un doigt recouvert d’un peu de pâte de malt.
  • Le calmer : dans tous les cas, restez présent lors du traitement et parlez calmement à l’animal. Emportez un petit jouet avec lequel vous pourrez – en concertation avec le vétérinaire – distraire un chaton très nerveux au bon moment.
  • Ôter vos mains de l’animal :vous ne devez pas toucher l’animal pendant que le vétérinaire l’examine. Laissez le vétérinaire et ses assistants se charger de son immobilisation. Au cas où un chaton craintif paniquerait, il n’associera pas cette peur à vous par la suite.

Une fois que le chaton a survécu à l’excitant rendez-vous chez le vétérinaire, laissez-le se reposer à la maison pendant un moment, puis récompensez-le par une séance de câlins ou un jeu actif.

Comment transporter mon chaton jusqu’au cabinet vétérinaire ?

Maintenant, le deuxième obstacle sur le chemin du vétérinaire : le transport. L’objectif est que le chaton cherche volontairement la caisse de transport et reste détendu pendant le trajet. Habituez le chaton à la caisse de transport de manière ludique, comme pour le toucher. Vous profiterez du fait que les chatons sont curieux et qu’ils trouvent généralement intéressants les objets dans lesquels ils peuvent s’asseoir, surtout s’il y a quelque chose de désirable caché à l’intérieur, comme un jouet, une friandise ou une odeur agréable. Si la caisse de transport fait office de « meuble » dans le foyer du chat et n’est donc pas un objet inconnu, vous pourrez facilement y placer ou y attirer le chaton. Si possible, entraînez-vous également à conduire avec la caisse de transport dans le véhicule avant la visite chez le vétérinaire. Habitués à être transporté en voiture dès leur plus jeune âge, beaucoup de chats deviennent des passagers enthousiastes. Par ailleurs : Les caisses de transport pouvant être ouvertes par le haut sont parfaites. Le chaton y est assis en toute sécurité et le vétérinaire peut facilement le sortir.

Quels rendez-vous à quels intervalles dois-je prévoir pour la visite chez le vétérinaire ?

Pendant la première année de vie du chaton, vous vous rendrez relativement souvent chez le vétérinaire. La raison en est les dates de vaccination pour la vaccination initiale. Si le chat n’est pas gravement malade à partir de sa deuxième année de vie, les visites chez le vétérinaire se limitent à un contrôle de santé annuel ; si nécessaire, des vaccins de rappel peuvent être combinés avec ce rendez-vous.

Les rendez-vous de routine pour les chatons se déroulent selon le calendrier suivant :

  • Quatorze jours : si vous êtes le propriétaire de la chatte et qu’il n’y a pas de problèmes évidents, vous devriez présenter les chatons au vétérinaire pour la première fois à l’âge de deux semaines. À cette occasion, un premier bilan de santé sera effectué et le premier vermifuge sera probablement administré. Aujourd’hui, un traitement spot-on est généralement utilisé à cet effet.
  • Huit semaines : c’est à cet âge qu’intervient le premier rendez-vous de vaccination. C’est ce vaccin qui immunisera le chaton contre le corysa et la panleucopénie féline.
  • Douze semaines : la 2ème injection du vaccin contre le corysa et la panleucopénie féline est administrée. Les nouveaux vaccins contre la rage et la leucose féline sont facultatifs. Ils sont cependant particulièrement importants pour les chatons qui auront plus tard accès à l’extérieur.
    Seize semaines : selon les instructions du fabricant du vaccin utilisé, une deuxième injection peut être nécessaire.

Ces examens clôturent pour l’instant le marathon de vaccination du chaton. Le prochain rendez-vous pour la petite piqûre est alors fixé à quinze mois pour un rappel de vaccin ; le rappel de vaccin dans les années suivantes dépend du vaccin utilisé dans chaque cas – dans l’intervalle, on utilise des vaccins qui ne doivent être administrés que tous les trois ans.

Loading...

D’autres articles sur le thème du chat susceptibles de vous intéresser