• Nos magasins
  • Mes commandes
  • Coups de cœur
  • Panier
  • Livraison offerte dès 59 €
  • Retour gratuit sous 30 jours
  • Paiement sécurisé (SSL)

Travail de pistage pour chiens : recherche de traces fructueuse

22.11.2022

Un beagle suit une odeur dans une prairie

Le travail de pistage est une activité adaptée à votre chien. Elle correspond tout à fait à sa prédisposition, car les chiens sont des experts de l’odorat. Leur sens de l’odorat nous est bien supérieur en termes de sensibilité et de discernement. Transformez votre chien en un véritable chien renifleur et partez à la recherche d’une piste. Lisez dans ce guide des conseils pour le travail de pistage qui conviennent également aux débutants !

Loading...

Travail de pistage : la mission de recherche spéciale

La capacité de discernement des odeurs est environ 1 000 fois plus développée chez les chiens que chez les humains. Selon la race du chien, leur nez compte entre 100 et 200 millions de cellules olfactives. Nous, les humains, ne comptons environ que cinq millions de cellules olfactives. Pas étonnant que les chiens soient de grands experts du flair. Le travail de pistage est une variante particulière du travail du flair.

L’activité porte principalement sur la capacité à distinguer les différentes odeurs. Contrairement au mantrailing où le chien suit la trace olfactive directe d’une personne qui se caractérise par de la sueur, des squames et/ou des produits cosmétiques, là le chien suit ce que l’on appelle une « piste » lors du travail de pistage.

La piste est composée de :

  • surfaces de terre remuées, soulevées ou endommagées
  • plantes écrasées d’où s’échappent des liquides et des parfums
  • Micro-organismes de toutes sortes

 

Le travail de pistage du chien ou la recherche de piste se pratique principalement comme un sport. Les chiens policiers et les chiens de recherche entraînés des services de secours suivent principalement la trace olfactive directe du traceur de piste qui correspond à une personne recherchée.

C'est parti : guide du travail de pistage du chien pour débutants

Particulièrement au début de leur carrière de pisteurs, les chiens ne doivent pas être trop sollicités. En effet, la sollicitation du flair est épuisant pour eux. Un chien inspire et expire au moins 200 fois par minute lorsqu’il renifle. Et le cerveau est également mis à contribution. La zone responsable de la perception des odeurs est plus grande que chez l’homme. Vous devriez donc y aller doucement et commencer par des exercices et des pistes simples.

 

L’équipement dont vous avez besoin se compose d’un harnais de pistage pour votre chien et d’une longe de trois ou quatre mètres, ainsi que de friandises dont il est très friand. Emmenez votre chien dans un pré ou un champ avec peu de distractions. Votre chien ne devrait pas avoir mangé juste avant, afin que les friandises l’attirent davantage. Veillez également à réduire la quantité de nourriture en conséquence. Pendant que vous tracez la piste, votre chien attend ou est attaché brièvement. Il peut alors vous regarder tracer la piste. Faites environ 15 pas dans une direction et marchez d’un pas ferme, afin de laisser une bonne trace dans l’herbe et sur le sol. Au début, vous mettez une friandise dans chaque empreinte de pied.

 

Amenez votre chien au début de la piste. Chez les professionnels, le lieu du départ est appelé « Point de départ ». Donnez l’ordre « Cherche ! » Votre chien suivra la piste des friandises et apprendra ainsi l’odeur de piste. Si jamais il s’éloigne de la piste, ne le corrigez pas, mais félicitez-le dès qu’il reprend la trace. Si vous l’éloignez de la piste avant qu’il ne puisse ramasser la dernière ou les deux dernières friandises, la motivation pour d’autres tâches sera grande.

 

Au début, il est préférable de tracer des pistes clairement définies et pas trop longues, afin que votre chien puisse bien les flairer et trouver sa destination. N’oubliez pas que le travail de pistage est très fatigant pour les débutants.

Augmentation du niveau de difficulté – toujours le flair en alerte

Après les premières séries d’exercices réussies, vous pouvez maintenant augmenter le niveau de difficulté. Là encore, votre chien ne doit être ni trop ni trop peu sollicité. Sur la piste, laissez d’abord une friandise sur deux et recommencez l’exercice. Comme difficulté supplémentaire, intégrez à la piste des courbes et plus tard des angles droits. Observez votre chien. Trouve-t-il déjà précisément l’empreinte de pied suivante sans friandises et sans détours ? Essayez ensuite de ne marquer qu’une empreinte de pied sur trois avec une friandise. Une fois la série d’exercices terminée, une plus grande récompense peut également attendre votre pisteur assidu, car c’est certes pour lui un travail adapté à son espèce et d’autant excitant, mais également un dur labeur en matière de flair et de concentration.

 

Au fil du temps, le chien devrait montrer un comportement de pisteur concentré et calme, tout en venant à bout des courbes tracées, et ce, sans hésitation. La prochaine étape est la mise en place de ce que l’on appelle des leurres dans le tracé de la piste. Il s’agit par exemple d’une piste leurre, tracée par un second traceur de piste, croisant la bonne piste. Dans cette série d’exercices avancés, un objet doit être ramassé ou montré par le chien au lieu de destination. Ce n’est qu’alors que la récompense est donnée. Les professionnels qualifient de « pur pisteur » un chien qui s’en tient à une piste et ignore toutes les distractions et dérivations.

 

Vous souhaitez approfondir le thème du travail de pistage avec votre chien ? Alors emmenez votre chien sur d’autres tracés de piste. Dans le guide Le travail du flair, nous avons rassemblé quelques conseils pour vous.

Loading...

Weitere Beiträge, die dich auch interessieren könnten