Livraison offerte dès 59 €
Retour gratuit sous 30 jours
-14% pour les nouveaux clients
Livraison offerte dès 59 €
Point Relais ou à domicile
Retour gratuit sous 30 jours
02
Jour(s)
02
Heure(s)
09
Minute(s)
38
Seconde(s)

Fêtons la Fête Nationale ! 14% de réduction sur tout le site dès 59€ d’achat

Fêtons la Fête Nationale ! 14% de réduction sur tout le site dès 59€ d’achat

Les terrariums, des petits univers fascinants

30.05.2024 - Temps de lecture: 4 minutes

Les terrariums, des petits univers fascinants

Vous aimez les terrariums et leurs habitants ? Ce n’est pas surprenant ! La terrariophilie consiste à créer un habitat adapté à l’espèce pour de nombreux animaux passionnants. Si vous commencez à vous intéresser à la terrariophilie, voici quelques conseils pour vous.

L’animal en ligne de mire

Avant de vous acheter un terrarium, mieux vaut clarifier quelques questions. La plus importante ? Quel animal ou quels animaux vont emménager dans votre terrarium ? Type, taille, équipement, technique utilisée… Toutes les caractéristiques de votre terrarium sont déterminées par ses habitants. Peut-être accueillerez-vous bientôt le serpent, le lézard à écailles ou la grenouille si longtemps convoités ? Il est temps de chercher toutes les informations sur les conditions de vie de l’animal que vous allez installer dans votre terrarium. Et ce n’est pas tout : vous devez aussi déterminer comment s’occuper, nourrir et assurer la prévention sanitaire et l’hygiène de cette espèce. Selon le type d’animal, vous devez vous demander si vous êtes prêts à faire tout ce qu’il faut pour vous en occuper. La majorité des locataires d’un terrarium ne sont pas végétariens. La plupart des lézards se nourrissent principalement d’insectes. La majorité des serpents mangent des souris, des rats et des poussins. L’offre de nourriture adaptée (et souvent vivante) est importante, et pas seulement pour des raisons d’équilibre alimentaire. De nombreux reptiles, amphibiens et arachnides sont des chasseurs qui passent la majeure partie de leur journée à chercher, guetter et chasser. Cet instinct de chasse est un véritable entraînement mental et physique pour les animaux. Il est donc primordial que cet instinct de chasse puisse s’exprimer grâce à un élevage adapté à l’espèce. Si ce n’est pas possible pour vous, vous devez choisir une autre espèce. Certains lézards et tortues sont toutefois des végétariens. À noter que les tortues courantes ne vivent pas dans un terrarium.

Un terrarium a besoin de place

Maintenant que vous avez décidé quel type d’animal a votre préférence, vous devez déterminer la taille de son terrarium et l’endroit où vous allez l’installer. Il fait vite trop chaud devant des fenêtres ou des radiateurs. Et pourtant, il ne faut pas qu’il fasse trop froid ou qu’il soit exposé à des courants d’air. La taille du terrarium est un facteur essentiel du bien-être de ses habitants. En général, on considère que plus le terrarium est grand, mieux c’est. Si l’animal aime grimper, il faut que vous disposiez de suffisamment de surface verticale pour que votre pensionnaire puisse développer le comportement typique de son espèce. Les animaux qui évoluent au sol ont besoin d’un vaste espace pour se mouvoir. En agençant différents niveaux, vous augmenterez la surface de façon conséquente et stimulerez l’activité corporelle de votre animal. Dans de nombreux appartements, il n’est pas facile de trouver une zone adaptée à votre terrarium.

Le facteur temps

Il faut aussi vous demander si vous disposez de suffisamment de temps pour effectuer toutes les tâches requises pour votre terrarium. Il s’agit d’interventions quotidiennes et hebdomadaires. Vous devez contrôler chaque jour s’il faut éliminer des sels ou s’il reste de la nourriture qui pourrait pourrir. L’état de santé de vos animaux doit être vérifié chaque jour. N’oubliez pas d’inspecter ensuite le dispositif technique de votre terrarium. Est-ce que tout fonctionne bien comme prévu ? La température et l’humidité sont-elles conformes ? La fréquence et la quantité de nourriture à administrer dépend de l’espèce dont vous faites l’élevage. Les écuelles à eau et à nourriture doivent être vidées, lavées et éventuellement garnies chaque jour. Nettoyez les vitres et les portes coulissantes une fois par semaine, ainsi que tous les éléments du décor. Vous pouvez gagner un précieux temps en automatisant les processus dans votre terrarium. Installez par exemple une minuterie pour démarrer facilement le dispositif de pluie et les lumières.

Assurer l’intérim pendant les vacances

Après avoir répondu à toutes ces questions et clarifié si vous disposez des moyens financiers pour vous offrir et entretenir un terrarium, vous devez encore réfléchir à la personne qui va s’occuper de vos animaux pendant les vacances ou en cas d’urgence. De nombreuses personnes sont prêtes à accueillir deux mignons cochons d’Inde pour deux semaines. C’est bien moins évident pour une tarentule, un python royal ou un scorpion. Vous devez aussi trouver quelqu’un qui est prêt à se déplacer chez vous pour s’occuper de vos animaux. En effet, les terrariums se déplacent difficilement. C’est donc un grand avantage si de nombreux processus de votre terrarium sont commandés par une minuterie. Si les serpents peuvent passer plusieurs semaines sans manger, la personne qui assure l’intérim durant vos vacances aura uniquement besoin de passer regarder si tout va bien. Si vous pouvez répondre oui à toutes ces questions, vous pouvez vous lancer dans votre nouveau hobby fascinant : la terrariophilie. Nous vous souhaitons d’y prendre beaucoup de plaisir et seront ravis de vous conseiller tout au long de cette aventure.