• Livraison offerte dès 49 €
  • Retour gratuit sous 30 jours
  • Plus de 8.000 articles
Eine Katze ist beim Tierarzt.

Rhume des chats : Tout sauf un coup de froid

Quand le chat éternue, par exemple, parce que son nez le démange, cela produit d’abord un drôle de bruit. Mais attention : Quand le chat éternue de plus en plus et que des écoulements se produisent au niveau des yeux et du nez, cela cache sans doute vraisemblablement une maladie sérieuse. Ici, l’expression vague de « rhume du chat » semble bien trop inoffensive pour une maladie potentiellement mortelle. Elle englobe un diagnostic médical familier et d’autres bien plus spécifiques comme la pneumonie ou la rhinite du chat ou encore, pour la communication internationale, le « cat flu » ou Furd (« feline upper respiratory disease »).

Loading...

Quand le chat éternue : Recherche des causes

Quand le chat éternue, c’est d’abord un signe tout à fait non spécifique de différentes maladies des voies respiratoires et des muqueuses de la tête. Les manifestations individuelles de la grippe du chat sont déclenchées par des virus, des bactéries et parfois par les deux en même temps, et sont infectieuses. Les chats peuvent se contaminer les uns les autres par contact, mais la contamination est possible par gouttelettes ou par contact avec de la nourriture, des objets et même des humains jouant le rôle d’intermédiaire. La diffusion d’agents pathogènes s’effectue souvent via les fluides corporels : Quand le chat éternue ou bave, des secrétions très fines sont projetées dans lesquelles les virus et les bactéries peuvent survivre un temps même sans hôte. Les chats sont exposés à un très grand danger d’infection : Si le chat a contracté la grippe, vous devriez donc vous rendre immédiatement chez le vétérinaire.  

Les virus et bactéries suivants ont été identifiés comme des agents pathogènes des différentes formes du rhume des chats :

  • Virus de l’herpès félin 1
  • Calicivirus félin
  • Chlamydiose féline
  • Infection à la bordetella féline (bactéries)
  • Infection au mycoplasma félin (bactéries)

Information importante : Le rhume du chat viral ne peut pas se transmettre comme zoonose de l’animal à l’humain. Pour les formes bactériennes comme la chlamydiose ou les infections à la bordetella, il existe un risque de contamination interespèce. Il faut respecter des règles d’hygiène strictes. Le diagnostic exact de l’agent pathogène ne peut être établi que par des examens en laboratoire. Les germes provoquent des pathologies différentes dans leurs détails mais avec de nombreux chevauchements dans leurs symptômes. On peut donc parler d’une pathologie caractéristique, quelle que soit la cause concrète.  

Eine Katze ist beim Tierarzt.

Quels sont les symptômes de la grippe du chat ?

La grippe du chat se manifeste dans la tête du chat : Elle touche les yeux, les muqueuses du nez et du pharynx et les voies respiratoires jusqu’aux poumons. La maladie se déclenche environ cinq jours après l’infection et se manifeste d’abord par un mal-être général. Les premiers signes sont la fièvre, une perte d’appétit, de la toux et des éternuements, parfois des vomissements également. Dans des rares cas, ces symptômes liés n’apparaissent pas. Les troubles cliniques typiques sont notamment les écoulements purulents du nez et des yeux, une conjonctivite, des lésions cornéennes, une tuméfaction des ganglions lymphatiques, des ulcères ou des vésicules sur la langue et les muqueuses. Dans les cas graves, les muqueuses nasales peuvent se nécroser et les chattes enceintes peuvent faire fausse couche. Si le rhume des chats s’attaque aux voies respiratoires, on observe des problèmes respiratoires, une respiration sifflante, des infections des voies respiratoires jusqu’à des inflammations pulmonaires et des inflammations des voies nasales.

 

 

Comment aider mon chat quand il a la grippe ?

La meilleure protection contre le rhume du chat est la prévention : Il existe des vaccins correspondants contre le virus de l’herpès et les calicivirus qui peuvent déclencher le rhume des chats. Le chat doit recevoir ces vaccins durant les premières semaines de sa vie. Les vaccins doivent ensuite être renouvelés à intervalles réguliers. On utilise entre-temps des médicaments qui combattent les infections bactériennes de manière prophylactique.
Si le chat est déjà malade, le vétérinaire commencera une thérapie avec des antibiotiques à large spectre, des protéines à effet antiviral et notamment des protéines stimulant le système immunitaire, et si besoin des médicaments bactériostatiques à application locale. Ceux-ci inhibent la propagation des virus et des bactéries et ainsi les effets de la maladie. Pour décider de la médication, le vétérinaire prélève un échantillon de sang et un frottis de la langue, des yeux et de la conjonctive afin de déterminer quel est l’agent pathogène et d’exclure les maladies présentant des manifestations pathologiques analogues, comme des allergies et l’asthme.
Afin de soulager les troubles des voies respiratoires de l’animal, en complément des mesures médicamenteuses, vous pouvez essayer de lui faire inhaler des huiles essentielles adaptées, par exemple de l’huile de camomille. Pour soigner votre chat, il faut aussi éliminer soigneusement les écoulements du nez et des yeux et garder ceux-ci bien propres. Si l’animal montre une perte d’appétit, essayez de le motiver à manger avec de la nourriture particulièrement appétissante. Si votre chat présente des difficultés à déglutir en raisons d’inflammations dans la gueule et le pharynx, proposez-lui surtout de la nourriture humide. Si votre chat ne veut pas boire, essayez de lui donner à boire au biberon : Le chat a soif mais la déglutition est douloureuse. Si la maladie a déjà progressé au point que l’animal ne peut pas manger ou boire tout seul, en raison d’un traitement tardif, l’alimentation artificielle et les perfusions sont nécessaires. Réagissez avant : Si la maladie est identifiée et traitée tôt, votre tigre de salon a de bonnes chances de guérir.

 

 

Pourquoi la vaccination est-elle importante ?

La chlamydiose féline est particulièrement répandue chez les chatons : Les chats non vaccinés sont souvent touchés par le rhume du chat, surtout s’ils ont beaucoup de contact avec leurs congénères dans un espace réduit. Le taux de mortalité chez ces chats est malheureusement assez élevé. Les chats errants sont souvent porteurs des agents pathogènes. Le rhume du chat se répand de manière épidémique parmi les colonies de chats. S’il n’est pas possible de vacciner les animaux ou de leur faire passer des examens, faites attention à leur hygiène, dans votre propre intérêt. Le traitement du rhume du chat peut être extrêmement complexe et coûter cher à cause des frais de médicaments et de vétérinaire. Avec une vaccination complète, vous réduisez considérablement le risque que votre chat tombe malade : Une bonne prévoyance porte ses fruits !  

Loading...

D’autres articles susceptibles de vous intéresser

Eine Katze im Katzenklo.
Mon chat a la diarrhée : Comment aider votre tigre de salon
Les chats sont les animaux les plus propres dont on puisse rêver. Ils utilisent même leur propre petit coin. Quand votre chat ne peut plus faire ses besoins assez vite, ne s’éloigne plus de sa litière…
Eine Katze kratzt sich.
Minuscules crabes :des parasites pénibles chez les chats
Si votre tigre de salon se gratte souvent et semble assez agité de manière générale, vous devriez jeter un œil à son pelage, notamment entre les poils et les plis de peau. Il est possible que le chat ait…
Nahaufnahme von Katzenpfoten.
Troubles de l’équilibre chez les chats
Quand le chat se promène nonchalamment sur le faîte d’un toit ou contourne agilement les plus petits obstacles au sommet de l’armoire ou de l’étagère, le spectateur retient parfois son souffle. La sérénité…

Aperçu des autres sujets