• Livraison offerte dès 49 €
  • Retour gratuit sous 30 jours
  • Plus de 8.000 articles
Ein Welpe steht auf einer Wiese

Les plantes nocives pour les chiots

La plupart des propriétaires de chiots le confirmeront : les chiots ont tendance à vouloir tout découvrir en mettant tout ce qu’ils ne connaissent pas dans leur gueule. les propriétaires de chiens responsables mettent, non sans raison, « hors de la portée des chiots », tout ce qui pourrait leur nuire. Mais, bien souvent, ils ne pensent pas aux plantes. Beaucoup d’entre elles, tant les plantes d’appartement que les fleurs et les buissons qui embellissent le jardin, sont toxiques.

Loading...

Plantes d’intérieur toxiques

Le mieux est de placer les plantes en pot en surélévation, par exemple sur des étagères ou des rebords de fenêtre qui ne sont pas accessibles au chien. On compte parmi les plantes toxiques avec lesquelles beaucoup d’humains embellissent leur logement : la tulipe, le narcisse, le crocus, la hyacinthe, l’oléandre, le philodendron, le dieffenbachia, le ficus, l’anthurium, le croton, la fougère d’appartement, l’azalée, le cyclamen et l’euphorbia pulcherrima toxique.

Plantes toxiques dans le jardin

Mais aussi dehors, il convient d’être sur ses gardes. Au printemps, ce sont tout particulièrement les jolies plantes à bulbes telles que les crocus, les tulipes, les jacinthes, les narcisses, les primevères, les scilles qui devraient être tenues hors de portée du chiot. Mais aussi les plantes ligneuses et les buissons sont des sources de tentation pour le chiot qui aimerait bien les goûter. Ainsi, l’if, le cytise et la glycine contiennent des substances très toxiques qui peuvent être dangereuses pour votre animal.

 

Dans un premier temps, le mieux est de ne pas laisser votre petit chou sans surveillance dans le jardin et de bien l’occuper. Parce qu’un chiot fatigué n’a pas envie de refaire une beauté au jardin.

 

Mais, ce n’est pas qu’au printemps que le jardin peut présenter des dangers pour le chien. Le sureau, par exemple, est toxique et ne devrait pas servir de bâton pour chien. Le cytise, le lilas, l’hortensia, la trompette des anges, l’oléandre, le lierre, le sorbier et le houx peuvent également provoquer des empoisonnements.

 

Le mieux est de renoncer totalement aux produits chimiques tels que les herbicides ou hélicides. Mais aussi le compost devrait être aménagé de telle sorte qu’il ne soit pas accessible au chien.

Repérer les risques d’empoisonnement

Si vous voulez savoir si des plantes toxiques se cachent dans votre jardin ou sur le rebord de votre fenêtre, vous pouvez vous informer sur Internet. Les universités de Bonn et de Zurich ont établi des pages vétérinaires très détaillées. Vous y trouverez la liste de toutes les plantes toxiques, des symptômes d’intoxication et des mesures de premiers secours.

Quand le chiot mordille les plantes

Vous pouvez reconnaître que votre chien a goûté à une plante toxique aux symptômes suivants : l’apathie, les vomissements et/ou la diarrhée peuvent être des signes d’empoisonnement. Dans ce cas, le chiot doit être immédiatement amené chez le vétérinaire. Prenez des échantillons des vomissures ou des selles et de la plante que le chiot a mangée afin que le vétérinaire puisse identifier la substance toxique plus rapidement. Ne lui donnez en aucun cas du lait à boire car cela peut accélérer l’absorption des substances toxiques dans le corps.

Offrir des alternatives : Jouet à mordiller

bien entendu, il est préférable de prévenir pour éviter tout empoisonnement. Une bonne méthode pour empêcher le chiot de mordiller tout et n’importe quoi autour de lui consiste à mettre assez de jouets à sa disposition. Il peut les mordiller « en toute légalité » et ne cherche pas d’objets alternatifs à se mettre sous la dent dans le logement ou le jardin. C’est particulièrement important chez les jeunes chiots au moment du changement de dents.

L’éducation reste le meilleur « antidote ».

Dès son plus jeune âge, vous devriez apprendre au chiot de façon ludique à ne pas creuser de trous dans le potager et lui faire comprendre que les fleurs ne sont pas destinées à finir leur vie dans la gueule d’un petit chien. Une bonne éducation est et reste la meilleure protection. Même comme les plantes toxiques. Quand votre chiot commence à mordiller, vous pouvez l’en empêcher en prononçant fermement un « Non ! » ou « Stop ! », ou en claquant des mains. Appelez-le et s’il revient bravement vers vous, vous pouvez le récompenser en lui donnant une friandise.

Loading...

D’autres articles susceptibles de vous intéresser