Livraison offerte dès 59 €
Retour gratuit sous 30 jours
-14% pour les nouveaux clients
Livraison offerte dès 59 €
Point Relais ou à domicile
Retour gratuit sous 30 jours

Qu’est-ce qu’un chat peut manger et ne pas manger : un aperçu

13.01.2024 - Temps de lecture: 4 minutes

Deux chats sont nourris à la main

L’alimentation des chats est un sujet mystérieux. Certains chats boycottent leur gamelle dès qu’on leur fait essayer une nouvelle marque de nourriture, tandis que d'autres semblent avaler tout ce qui leur tombe sous la patte. Il suffit d'un instant d'inattention pour que le chat s'empare d'une portion de l'assiette, mâchouille une plante d'intérieur ou découvre comment accéder à des provisions destinées aux bipèdes. Tu apprendras ici quand il y a lieu de s'inquiéter.

Loading...

La question fondamentale : de quelle nourriture le chat a-t-il besoin ?

Si l’on devait établir une liste de ce qu’un chat peut manger, la viande serait bien sûr en première place. Le régime alimentaire naturel d’un chat est presque entièrement composé d’aliments d’origine animale. Il se nourrit en chassant des petits mammifères, des oiseaux et des poissons, ainsi que, selon leur disponibilité, de petits amphibiens et reptiles (par exemple des lézards). Un chat qui chasse lui-même sa nourriture consomme également un peu de matière végétale (par le biais du contenu de l’estomac de sa proie).

En termes d’alimentation, un chat domestique doit recevoir de la nourriture pour chats de qualité supérieure, dont les ingrédients, y compris les oligo-éléments et autres suppléments, sont parfaitement adaptés à ses besoins. Vous trouverez dans nos guides des informations détaillées sur la nourriture humide, la nourriture sèche et les snacks.

En dehors de la nourriture pour chats : qu’est-ce que les chats peuvent manger ?

En complément de la nourriture pour chats, qui est en principe suffisante comme alimentation complète, il existe un certain nombre d’aliments à intégrer au régime alimentaire des chats :

Les goûts varient en fonction de la personnalité du chat :

  • Viande fraîche (à l’exception de la viande de porc), cuite ou rôtie sans épices
  • Poisson (enlever les arêtes, ne jamais lui donner de poisson d’eau douce cru)
  • Légumes, cuits ou à la vapeur (exceptions voir ci-dessous)
  • Fruits, comme le melon, la pomme ou les baies (exceptions voir ci-dessous)
  • Produits laitiers comme le fromage blanc, le yaourt (non sucré) ou le fromage à pâte dure (pas de lait !)
  • Œuf, cuit ou brouillé non assaisonné (surtout pas cru !)

Cette liste ne constitue pas un guide d’alimentation, mais un aperçu de ce qui peut enrichir le régime alimentaire d’un chat – si ces aliments lui plaisent. Les aliments mentionnés ne sont pas indispensables à une alimentation équilibrée du chat, à l’exception de la viande. Les produits laitiers sans lactose, comme une cuillerée de fromage blanc nature, peuvent toutefois constituer une source précieuse de protéines.

On parle là exclusivement de toutes petites portions et de plats ni épicés, ni sucrés. Il n’est pas nécessaire de s’inquiéter si ton chat pique une fois une petite portion de légumes préparés dans ton assiette.

Les aliments "malsains" de la table humaine : ils ne sont pas bons pour le chat

De nombreux aliments qui font partie du menu normal d’un humain sont nocifs pour le chat. Qu’est-ce qu’un chat ne peut donc pas manger ? La liste suivante énumère les aliments auxquels le chat ne devrait surtout pas toucher.

Même de petites portions peuvent entraîner de graves problèmes de santé.

  • Les rollmops : c’est certes du poisson, mais leur teneur élevée en sel les rend indigestes.
  • Les avocats : ce fruit contient de la persine, qui peut provoquer des difficultés respiratoires, des œdèmes et des lésions du muscle cardiaque.
  • Les tomates, les aubergines et les pommes de terre crues : les solanacées renferment à la fois de l’atropine, qui peut provoquer des troubles du rythme cardiaque, et de la solanine, qui provoque des convulsions et des troubles respiratoires chez les chats.
  • Les légumineuses et les choux : ils peuvent provoquer des flatulences douloureuses chez le chat, mais le danger vient surtout des aliments crus.
  • Les oignons, les poireaux et l’ail : ces légumes contiennent des composés soufrés toxiques pour le chat. Par mesure de sécurité, les propriétaires de chats devraient renoncer à utiliser de la ciboulette en pot.
  • Les produits de boulangerie : les produits céréaliers ne font pas partie du spectre alimentaire du chat ; de nombreux animaux sont sensibles au gluten.
  • Les saucisses, viandes fumées ou marinées : ces préparations de viande contiennent également trop de sel et d’épices.
  • La viande de porc : les chats peuvent être infectés par le virus Aujeszky, notamment via la viande de porc crue. Il peut en résulter une inflammation du cerveau et de la moelle épinière.
  • Le lait : les chats adultes ne peuvent pas métaboliser le lactose. Ils risquent de souffrir de diarrhées et de crampes abdominales douloureuses.

Le problème avec ces aliments est d’une part que les produits à base de poisson et de viande sont tout à fait désirables pour les chats et d’autre part que le danger des fruits et légumes – justement parce qu’ils font partie d’une alimentation saine pour les humains – est sous-estimé.

Toutefois, là encore, c’est la quantité de l’alimentation qui fait la différence : si le chat a attrapé une fois une minuscule bouchée en goûtant par curiosité à la nourriture humaine, il n’y a en général pas de risque immédiat. Mais si l’animal a mangé plusieurs fois ou en quantité inquiétante de la nourriture pour les humains, ton chat devrais consulter un vétérinaire.

Un cas pour le vétérinaire : qu'est-ce qui est toxique pour les chats ?

Une question fréquente : les chats peuvent-ils manger du chocolat ? Non. Le chocolat est hautement indigeste pour les chats. Les friandises et les produits apparentés comme le cacao contiennent une substance, la théobromine, qui, même à petites doses, peut provoquer des troubles du rythme cardiaque, des tremblements musculaires et des convulsions. Comme les chats ne perçoivent pas le goût sucré mais en revanche s’intéressent aux matières grasses, il ne faut jamais laisser les produits chocolatés sans surveillance.

Les raisins secs et l’acide oxalique qu’ils contiennent représentent un danger particulier pour le régime alimentaire du chat. Même à faible dose, ils peuvent entraîner une défaillance rénale.

Les boissons comme l’alcool (c.à.d. l’éthanol, très toxique pour le foie) et le thé ou le café (caféine, théine, théophylline : toxiques même en très petites quantités) sont nocives pour les chats. Bien sûr, il ne viendrait à l’idée de personne de mettre du café ou de la bière dans l’écuelle ou dans l’alimentation de son chat, en revanche il est possible qu’un chat croque par curiosité un chocolat contenant du café ou de la liqueur.

Une aide vétérinaire immédiate est nécessaire si le chat a ingéré des médicaments en quelconque circonstance ou, en tant que chat d’extérieur, des produits phytosanitaires comme l’anti-limaces : différentes variantes de ce produit sont également toxiques pour les chats.

Qu’il s’agisse d’un chat d’extérieur ou d’un félin d’appartement, certaines plantes d’intérieur ou d’extérieur représentent un risque si elles sont mâchées. En matière de botanique, il est donc recommandé d’aménager son intérieur et son jardin en tenant compte de la sécurité de son chat.

Loading...

D’autres articles susceptibles de vous intéresser