• Livraison offerte dès 49 €
  • Retour gratuit sous 30 jours
  • Paiement sécurisé (SSL)

Chiens et chats noirs : pourquoi personne ne veut d’eux ?

Tyson est un gentil gaillard, en parfaite santé et beau comme un dieu. Pourtant, ce croisé berger allemand de taille moyenne vit dans un refuge à Berlin depuis 2017.

Le dogue Giorgo espère trouver un foyer aimant depuis 2018. Quel est le point commun entre ces chiens ? Leur pelage est noir. Une enquête de la Fédération allemande de la protection animale (Deutscher Tierschutzbund) permet de conclure que les chiens noirs doivent attendre nettement plus longtemps pour être adoptés que les chiens d’autres couleurs. L’expérience montre que ce sont surtout les grands chiens noirs qui ont la vie dure. Aux États-Unis, ce phénomène a un nom : Black Dog Syndrome. Malheureusement, les chats noirs sont également concernés.

 

De quels préjugés et superstitions parle-t-on ?

La littérature et les films ne font pas non plus la part belle aux animaux noirs. De nombreuses personnes pensent que les chiens noirs sont plus dangereux et ont un comportement plus agressif que les chiens d’autres couleurs. Les personnes qui ont peur changent de trottoir lorsqu’elles en rencontrent un. Pourtant, la couleur du pelage n’a aucune influence sur le caractère. Les chats noirs souffrent également de ces préjugés : vous avez croisé un matou noir aujourd’hui ?

Espérons qu’il arrivait de votre droite. Sinon, c’est la mort et le deuil qui menacent. C’est, en tout cas, ce que dit l’adage populaire.

En parlant de la mort : le noir était et reste encore aujourd’hui la couleur du deuil, ce qui dissuade d’ailleurs certaines personnes de posséder un animal de cette couleur.

 

Des psychologues de l’Université d’État de Pennsylvanie (États-Unis) ont étudié comment la couleur du pelage de l’animal peut influencer sa relation avec l’homme. Ils ont montré à leurs sujets de recherches des photos de chiens et de chats de couleur noire, brune à blanche et orange. Les chercheurs ont demandé aux personnes interrogées de donner un avis spontané sur le caractère des animaux.

L’échelle s’étendait de gentil/câlin à agressif/dangereux. Résultat de l’expérience : plus la couleur du pelage était foncée, plus l’évaluation était négative.

Quel est l’avis de la Fédération allemande de la protection animale ?

 

Pourquoi les chiens et les chats noirs des refuges ont-ils plus de mal à être adoptés ?

Lea : Les superstitions et les préjugés jouent un rôle important, en particulier pour les chats noirs, qui sont associés aux sorcières ou au diable et sont censés porter malheur. Certaines personnes pensent à tort que les chiens de couleur sombre sont plus dangereux ou plus agressifs.

À cela s’ajoute le fait que les non-connaisseurs peuvent avoir plus de mal à reconnaître ou interpréter les expressions faciales des animaux noirs à distance, car souvent, seuls les yeux sont visibles dans la boule de poils noirs.

 

Y a-t-il un quelconque rapport entre la couleur du pelage et le caractère d’un animal ?

Lea : Non, la couleur du pelage ne reflète absolument pas le caractère. De même que notre propre couleur de cheveux n’a rien à voir avec notre personnalité. Les animaux noirs peuvent être aussi affectueux, joueurs et adorables que n’importe quel autre animal ! Les préjugés et les peurs n’existent que dans l’esprit des gens.

 

Quel est votre message aux amis des animaux concernant les animaux noirs ?

Lea : Donnez aux animaux noirs la même chance qu’à leurs congénères d’autres couleurs ! Chaque animal a sa propre personnalité attachante. La couleur du pelage n’est qu’une caractéristique extérieure et n’a en fait aucune importance. Jetez les préjugés et les superstitions aux oubliettes ! L’écrivain français Max O’Rell l’avait déjà bien saisi en son temps : « Si un chat noir porte malheur ou malchance dépend de si vous êtes une souris ou un humain. »

 

Quel est le rôle d’Instagram dans tout cela ?

Au Japon, les chiens noirs se font abandonner parce qu’ils ne sont pas bien adaptés à Instagram. Les chiens noirs ne sont effectivement pas faciles à photographier, car leurs yeux se détachent peu. Un autre inconvénient lorsque les amis des animaux parcourent les galeries des refuges à la recherche d’un compagnon à quatre pattes.

Les couleurs claires ressortent mieux sur les photos.

Et dans les refuges, où la majorité des pensionnaires sont noirs, ceux qui sont d’une autre couleur ont plus de chances de se faire remarquer. Pour tomber amoureux d’une boule de poils, il faut d’abord la remarquer. Il serait bon que plus de personnes donnent une chance aux animaux noirs.

Réussir facilement ses photos avec des animaux noirs

Pour pouvoir prendre de belles photos de ta boule de poils noire, voici quelques conseils auxquels tu dois faire attention. Et nous te disons aussi quels sont les pièges à éviter.

 

 

1.      Le plein soleil et le contre-jour ne fonctionnent pas très bien pour les animaux noirs. S’il fait trop clair (même sur un fond blanc), les contrastes sont trop forts et ton compagnon est « avalé » par la lumière. Il en va de même en contre-jour. L’effet de halo lumineux, voulu pour d’autres motifs, ne fonctionne pas ici.

 

2.      Les arrière-plans colorés, comme une prairie verdoyante, des fleurs multicolores ou un champ de colza jaune, conviennent parfaitement. Le contraste est beau, gai et la fourrure noire est superbement mise en valeur.

 

3.      Une lumière diffuse, par exemple en cas de brouillard ou de nuages, produit de belles nuances de gris. Cela évite les ombres dures et met bien en valeur ton animal noir.

 

4.      Les environnements très sombres ou noirs ne sont pas bien adaptés si tu veux que l’on puisse encore reconnaître ton compagnon. Cela fonctionne si tu sous-exposes volontairement la photo.

 

5.      Se focaliser sur les yeux. Assure-toi d’obtenir de beaux reflets de lumière.