• Livraison offerte dès 49 €
  • Retour gratuit sous 30 jours
  • Plus de 8.000 articles
Eine Nahaufnahme eines Kai-Hundes.

Le Kaï : un « monument naturel » à quatre pattes

Il chassait autrefois le gros gibier en meute, aujourd'hui le Kaï, ou plutôt : Kai Inu ou Tora Inu, est un chien exotique en dehors du Japon. La raison est la suivante : L'exportation depuis son pays d'origine est interdite et les lignées d'élevage à l'étranger sont rares. Ces animaux ont une nature instinctive avec une « acuité naturelle » plus prononcée que chez de nombreuses autres races de chiens domestiques.

Loading...

Kaï : Historique de la race

Les Kaï tirent leur nom de leur région d’origine japonaise, le district de Kaï dans la préfecture de Yamanashi. Ces animaux étaient utilisés pour chasser le sanglier et le cerf dans les paysages montagneux. L’existence de la race peut être retracée en toute sécurité à l’époque pré-chrétienne. Le Kaï est étroitement lié aux types Kishu et Shikoku.

 

La race a pu se développer de manière si stricte au fil du temps dû au fait que les chiens forment des meutes et préfèrent donc s’accoupler les uns avec les autres. Les influences d’autres races ont peu de conséquences. Le Kaï est un monument culturel japonais depuis 1934.

Le caractère du Kaï

Intelligent et capable d’apprendre, mais tout aussi indépendant et confiant : Le Kaï est un chien très occupé. Il se montre sociable et curieux. Mais ce n’est cependant pas le genre de limier à se subordonner facilement ou à faire preuve de « Will to please » (envie de plaire) envers les humains. Il est loyal et amical envers ses propriétaires, même s’il ne les voit pas forcément comme « leaders » de la meute. Le Kaï est réservé et méfiant envers les étrangers. Les Kaïs sont des « chiens d’un seul Homme » typiques qui se concentrent sur une seule personne. À cause de ce trait, l’attitude du Kaï en tant que chien de famille n’est pas sans problème. Le Kaï rencontre les autres chiens avec convivialité, d’autant plus que dans l’histoire de la race la coopération dans le groupe canin pour la chasse était élémentaire.

Dressage et comportement du Kaï

Le Kaï Inu a tendance à être dominant. Il a besoin d’une personne qui lui donne des directives claires et à qui il peut se soumettre volontairement. Le dressage du Kaï demande beaucoup de patience et de cohérence car le chien est si intelligent qu’il peut facilement échapper aux tentatives d’éducation et de dressage. Une fois la confiance établie, le Kaï s’avère être un compagnon loyale et fidèle.

 

Cet animal aime bouger et a besoin de longues promenades quotidiennes aux côtés d’un propriétaire sportif et actif et idéalement d’avoir accès à un jardin sécurisé. Les Kaïs sont des chiens extrêmement vifs à l’instinct de chasse difficile à faire taire. Des activités comme les jeux de flair et de fouille et le travail de pistage lui conviennent. Une véritable mission de travail convient à sa nature. Il pourra y mettre en œuvre ses compétences de chien de chasse. Cet animal attentif sort du lot également comme chien de garde, d’autant plus qu’il ne se fait entendre que dans les cas « urgents ».

 

Le Kaï n’est pas difficile à satisfaire du point de vue alimentaire. L’idéal est une alimentation traditionnelle avec de la viande fraîche, c’est-à-dire faire du BARF. Il n’y a pas non plus d’exigences particulières pour le toilettage. Il suffit de brosser l’animal régulièrement, quotidiennement pendant la mue – les chiens perdent beaucoup de poils.

Particularités du Kaï

Du fait de l’interdiction d’exportation depuis les années 1930, il n’y a que quelques éleveurs de Kaï en dehors du Japon. Il convient donc de se méfier si vous rencontrez des offres apparemment attractives lors de la recherche d’un éleveur. Vous pouvez obtenir une liste d’éleveurs réputés auprès de la Société Centrale Canine (SCC).

Eine Nahaufnahme ein Kai-Hundes.

Portrait Kai

  • Race
    Kaï Inu
  • Origines
    Japon
  • Classification
    Spitz et chiens typiques / chiens de chasse et de compagnie
  • Taille
    53 centimètres (mâles), 48 centimètres (femelles)
  • Poids
    16 à 18 kilogrammes
  • Constitution physique
    de taille moyenne, fort, bien proportionné (plus long que haut) avec garrot proéminent, pattes et jarrets solides, queue épaisse, en forme de faucille ou enroulée
  • Yeux
    « triangulaire », brun foncé, coin externe de l'œil surélevé
  • Oreilles
    triangulaire, tendance à s’incliner vers l'avant en étant debout
  • Pelage et couleur
    pelage de poils durs et raides, queue longue et saillante, sous-poil dense ; noir ou rouge bringé
  • Particularités
    Les chiots sont toujours monochromes ; le bringé caractéristique ne se développe que pendant la première année de vie
  • Caractère
    indépendant, têtu, vif, dominant, désireux de chasser
  • Santé
    robuste, aucune disposition de risque spécifique à la race n’est connue

Trouvez les bons produits pour votre Kaï

Loading...

Autres sujets d’intérêt sur les chiens et profils de race