• Livraison offerte dès 49 €
  • Retour gratuit sous 30 jours
  • Plus de 8.000 articles
Ein Kitten wird vom Tierarzt geimpft.

Une petite piqûre peut sauver des vies : Vaccins pour les chats

Les maladies infectieuses peuvent prendre une allure menaçante. Avant tout, il convient de prendre au sérieux les maladies infectieuses : Si le système immunitaire est affaibli, des germes d’environnement et les agents pathogènes inoffensifs en eux-mêmes peuvent endommager l’organisme, ou des réactions immunitaires spécifiques menaçant aussi le patient peuvent se déclencher. L’utilisation de vaccins contre les différentes maladies sauve des vies , y compris chez les chats domestiques. Les vaccins ne peuvent cependant pas être administrés au besoin ou quand la maladie s’est déjà déclarée. Pour obtenir une protection par vaccin complète, il faut respecter quelques règles. Les chats qui ont accès à l’extérieur ou sont souvent en contact avec des congénères doivent au moins être vaccinés contre les maladies les plus courantes. Les chats sont généralement plus sujets aux infections que d’autres animaux. Cela tient à une histoire évolutionnaire intéressante : Comme les chats sont souvent solitaires, ils n’ont généralement de contacts qu’avec de rares congénères. Contrairement aux chevaux ou aux animaux vivant en meute, les contacts réciproques entre ces animaux ont entraîné peu d’immunisations mutuelles au fil de leur évolution. Les chats sont ainsi particulièrement sensibles.

Loading...

Comment fonctionne la vaccination des chats ?

Un vaccin est l’administration prophylactique d’un sérum qui soit incite le corps à créer lui-même des anticorps contre des agents pathogènes précis soit contient déjà lui-même des anticorps qui pénètrent dans le corps. Selon le type d’agent pathogène contre lequel l’organisme est vacciné, la nature du dosage change. Un vaccin permet enfin à l’organisme, en cas d’infection avec un agent pathogène, de réagir en le combattant avec les anticorps adaptés. Le pathogène, par exemple un virus, ne trouve pas de point de départ dans le corps, l’infection est donc contrecarrée.

 

Pour rester sain, chaque organisme (y compris les animaux de compagnie), devrait recevoir une protection par vaccin contre les maladies les plus répandues dans son environnement. Chez les chats d’extérieur, pour lesquels on ne peut pas contrôler s’ils entrent en contact avec des congénères infectés ou d’autres virus transportés, une vaccination globale est une mesure médicale essentielle. Les vaccins sont également obligatoires si le chat doit voyager : Pour passer les frontières de la plupart des pays, les animaux de compagnie sont soumis à des prescriptions strictes en matière de vaccins.

 

 

Quels sont les différents vaccins pour chats ?

D’autres vaccinations importantes sont notamment ceux contre :

  • Rhume des chats
  • Parvovirose
  • Rage

La vaccination contre la rage tant redoutée n’est pas importante seulement pour les chats mais aussi pour tous les animaux à sang chaud en général. La rage est une zoonose, cela signifie qu’elle peut passer de l’animal à l’homme et causer une encéphalite potentiellement létale.

D’autres vaccinations importantes sont notamment ceux contre :

  • Leucémie du chat (recommandé chez les chats d’extérieur jusqu’à huit ans)
  • Péritonite infectieuse féline (FIP) (uniquement en cas d’indications médicales spécifiques)
  • Bordetella bronchiseptica (bactéries qui attaquent les voies respiratoires)
  • Chlamydiacae (bactéries qui attaquent les muqueuses et les yeux)

Les maladies citées ici se diffusent à travers différents virus et différents modes de transmission. C’est pourquoi on administre aussi des vaccins très différents. Sans vaccination, les maladies sont souvent mortelles. La vaccination des chats permet non seulement d’éviter une maladie désagréable (et ainsi de réduire les frais de vétérinaire) mais aussi de protéger la vie du chat.

La vaccination du chat ne permet pas juste de sauver la vie de votre animal de compagnie : Les statistiques montrent que la diffusion durable d’un agent pathogène ne peut être évitée que quand au moins 70 % des porteurs éventuels concernés sont vaccinés. Si le taux de vaccination chute en-dessous de cette valeur, une maladie jusque-là maitrisée peut se répandre de manière épidémique. Renoncer au vaccin par négligence ou par principe met non seulement en danger l’animal en tant qu’individu mais peut aussi contribuer à une nouvelle épidémie. Le vaccin est la mesure préventive la plus importante pour lutter contre les maladies.

 

 

À quelle fréquence doit-on vacciner les chats ?

La vaccination commence dès le plus jeune âge : Pendant les premiers mois et semaines de vie du chaton, une immunisation de base doit être effectuée. Des plans de vaccination existent pour savoir à quelle fréquence les chats doivent être vaccinés. Ceux-ci sont disponibles à la fin de l’article.

Un sérum combiné est utilisé contre le typhus et le coryza afin que le vaccin serve contre les pathogènes des deux maladies. Les vétérinaires l’appellent le RCP : il combat la rhinotrachéite, la calicivirose et la parvovirose.
Si le chat qui va être vacciné pour la première fois (peu importe la raison) est déjà âgé, les vaccins d’immunisation de base ont lieu aux mêmes intervalles.
Les vaccins de rappel, après l’immunisation de base, assurent que la vaccination ne perde pas de son efficacité avec le temps.

Les vaccins de rappel sont effectués pour :

  • La parvovirose : tous les « trois » ans – selon le vaccin et le fabricant
  • Le coryza (grippe féline) : tous les ans
  • Leucose féline : tous les ans
  • Rage : tous les ans

À quoi faut-il faire attention en matière de vaccination du chat ?

Les vaccins doivent toujours être piqués sur le flanc du chat. La raison en est un effet secondaire des vaccins survenant de manière sporadique : Des fibrosarcomes peuvent apparaître au point où le vaccin a été effectué, des tumeurs causées soit par une blessure sous-cutanée due à la piqûre soit par le produit contenu dans le sérum injecté. Une telle excroissance est très rare mais, dans le cas d’une injection dans le flanc, elle peut être retirée par chirurgie sans trop de complications.

Le vaccin doit être précédé d’un examen de santé complet de l’animal : Si certains agents pathogènes sont déjà présents dans le corps ou celui-ci est affaibli pour une raison quelconque, le vaccin peut s’avérer inefficace ou fatiguer le chat de manière inutile à un moment donné. De plus, il faut vermifuger complètement le chat au moins une semaine avant chaque vaccination, le cas échéant : Les chats qui ont des vers ne sont pas complètement sains, le traitement sollicite beaucoup l’organisme.

 

 

Vaccins conseillés

8. semaine :

  • Parvovirose/coryza

 

12. semaine :

  • Parvovirose/coryza (rappel)
  • Rage
  • Leucémie du chat

 

16. semaine :

  • Parvovirose/coryza (le rappel dépend cependant du vaccin)
  • Rage
  • Leucémie du chat (rappel)

 

15. mois :

  • Parvovirose/coryza (tous les ans après la première immunisation et selon le vaccin)
  • Rage (tous les 3 ans)
  • Leucémie du chat (rappels)

 

Loading...

D’autres articles susceptibles de vous intéresser

Eine Katze trägt eine Halskrause.
Maladies des chats - quand le tigre de salon ne va pas bien
Chaque propriétaire d’animal, qu’il s’agisse d’un chat, d’un chien ou d’un poisson rouge - constatera rapidement, quand son petit protégé est malade. Quand on interagit tous les jours avec les animaux…
Eine Katze läuft über eine Wiese.
Été & bain de soleil : Rafraichissement pour chats détendus
Certes nos tigres de salon sont les descendant d’habitants de steppes ; mais ils ne supportent pas aussi bien les grosses chaleurs que leurs ancêtres. Récemment, les conditions météos souvent extrêmes,…
Eine Katze liegt krank unter einer Decke.
Quand le virus attaque : leucémie féline complexe
La leucémie, communément appelée aussi « cancer du sang », est une maladie comparable au cancer du système lymphatique ou de la production de sang - chez les humains comme les chats. Le côté perfide de…

Aperçu des autres sujets