• Livraison offerte dès 49 €
  • Retour gratuit sous 30 jours
  • Plus de 8.000 articles
Eine getigerte Katze.

Chats d’extérieur : Liberté et protection pour les « tigres de jardin »

Les chats sont des animaux capables de s’adapter facilement qui peuvent vivre heureux à la maison, du moment que tous leurs besoins sont remplis. Mais se rendre à l’extérieur fait aussi partie du comportement courant des chats. Cependant, les chats en liberté constituent de nombreux sujets de discussion. Lisez ici ce que vous devriez savoir sur les chats en liberté.

Loading...

Le pour et le contre : laisser le chat sortir ?

Quand votre chat domestique peut rôder librement dans les parages, il satisfait son instinct naturel : ramper, se tenir à l’affût, chasser, les contacts sociaux avec les chats du voisinage et l’excitation provoquée par les stimulis et les odeurs les plus diverses mettent les chats au défi. Les animaux d’extérieur sont considérés comme plus équilibrés et plus robustes que les chats d’appartement. Envisager que votre chat puisse se promener à l’extérieur dépend toutefois des conditions concrètes.

 

Tout d’abord, les voisins : quand le chat sort de la maison, il ne reste pas sur le terrain de « ses » humains – pour eux, ni les clôtures, ni les murs des maisons voisines ne sont des obstacles. La situation juridique en Allemagne est un peu floue, donc une interprétation au cas par cas est nécessaire en cas de conflit. En principe, un propriétaire foncier doit tolérer qu’un chat traverse sa propriété. Mais il n’a pas à tolérer qu’un chat étranger creuse constamment son parterre de fleurs ou marque sa terrasse. Dans ce cas, il peut prendre des mesures pour effaroucher les chats, par exemple des appareils de défense acoustique ou des barrières de protection pour les arbres et les gouttières. En tant que propriétaire du chat, vous pouvez également être redevables de dommages-intérêts si votre chat pêche une précieuse carpe koï dans l’étang de jardin de votre voisin ou raye son auto.

 

Bien entendu, la sécurité sur place constitue un autre critère à prendre en compte quand vous laissez votre chat sortir : Si vous vivez dans une zone avec peu de circulation et limitrophe avec un parc, laisser votre chat en liberté est moins risqué que dans le voisinage immédiat d’une voie rapide très fréquentée. À la campagne, en revanche, d’autres risques menacent les chats : Les animaux s’éloignant d’une certaine distance de leur dernier logement peuvent éventuellement être abattus par des chasseurs.

À quoi dois-je faire attention quand je laisse mon chat sortir ?

Si vous laissez sortir votre chat, prémunissez votre animal de toutes les situations :

  • Vaccins : les animaux d’extérieur ont des contacts fréquents avec leurs congénères qui ne peuvent pas être contrôlés. Une immunisation contre la panleucopénie féline, la grippe féline, la rage, la péritonite féline infectieuse (PIF) et la leucose est impérativement recommandée.
  • Risque d’infection : Si votre chat souffre d’une maladie transmissible comme le FIV, il faudrait l’empêcher de sortir afin qu’il ne contamine pas ses congénères.
  • Protection contre les parasites : Assurez-vous de prendre des mesures de prévention suffisantes contre les parasites tels que les puces et les tiques ; pensez à réaliser des cures vermifuges régulièrement.
  • Soin du pelage : un chat qui va à l’extérieur, surtout d’une race à poils longs, a besoin de plus d’aide pour son entretien. Toutes sortes de corps étrangers et de salissures peuvent s’emmêler profondément dans le pelage.
  • Castration : les animaux d’extérieur devraient impérativement être castrés. Vous pouvez ainsi éviter d’avoir à gérer une progéniture indésirable. Un autre grand avantage : les animaux castrés ne s’éloignent pas trop de leur maison et ont moins tendance à se bagarrer.
  • Tatouage et puçage : faites tatouer, pucer et enregistrer votre chat. Si l’animal se perd pour une raison ou pour une autre et qu’il est retrouvé à un autre endroit, son inscription au registre permet de retrouver immédiatement le propriétaire.
  • Faire attention aux autres animaux : Pendant la couvaison des oiseaux chanteurs, vous devriez priver de sortie un chat aimant particulièrement chasser : Les oiseaux encore au nid sont des proies faciles pour les chats.

Il ne faut laisser sortir le chat qu’après un mois minimum passé dans son nouveau logement, par exemple après une adoption ou un déménagement : il apprendra ainsi où son « point de convergence » se trouve. Lors de ses premières sorties de découverte, laissez la porte ouverte afin que le chat puisse se glisser sans problème dans la maison si l’extérieur devient trop inquiétant pour lui. Au début, donnez-lui un peu moins de nourriture que d’habitude le matin. Le chat a ainsi une motivation supplémentaire pour retourner à sa gamelle pleine le soir. La nuit, les chats devraient généralement rester à la maison. Vous pouvez utiliser le repas du soir comme signal pour rentrer : Donnez de la nourriture toujours à la même heure et appelez le chat, en utilisant éventuellement un bruit audible, peut-être en secouant des croquettes dans une boîte en fer-blanc. Il ne faudra pas attendre longtemps avant que le chat malin sache quand il est l’heure de dîner, et vienne à sa gamelle à l’heure.

Comment habituer mon chat à la chatière ?

Un problème organisationnel peut survenir quand vous laissez votre chat aller à l’extérieur : Le chat se tiendra souvent devant ou derrière la porte et réclamera énergiquement qu’on le laisse sortir ou rentrer. Monter une chatière, une porte dans la porte permettant au chat de rentrer ou de sortir quand il veut, constitue une bonne solution. Les commerces spécialisés proposent beaucoup de variantes de chatières qui se montent sans problème la plupart du temps. Pour les portes vitrées (par exemple sur la terrasse), l’aide d’un vitrier est nécessaire. Les chatières modernes offrent un grand nombre de fonctions pratiques supplémentaires. Vous pouvez par exemple empêcher l’accès à la maison par des chats « non autorisés » en faisant en sorte que la porte ne s’ouvre que pour votre chat – la même puce électronique utilisée pour l’identification sert de pass d’accès. Les programmes avec fonction temporelle permettent de n’ouvrir la chatière qu’à certaines heures, ou de permettre uniquement de rentrer, mais pas de sortir.

 

L’utilisation de la chatière nécessite cependant un entraînement au début. Pour faire comprendre au chat à quoi sert cette petite porte, laissez d’abord le volet ouvert et essayez de faire passer le chat à travers l’ouverture. Un jouet ou une friandise peuvent inciter l’animal à ouvrir cette porte encore inconnue. Faites preuve de patience – les chats sont souvent méfiants envers les nouveautés. Félicitez-le et récompensez les succès, puis essayez de refermer la chatière petit à petit. Votre petit félin comprendra rapidement comment la sortie fonctionne.

 

4 astuces pour habituer votre chat à l’extérieur :

  • Astuce 1 : Dans l’idéal, installez une chatière avant la première sortie du chat. Il sera ainsi libre de rentrer à la maison à tout moment. Choisissez une journée légèrement pluvieuse pour sa première escapade à l’extérieur. Donnez-lui un peu moins de nourriture que d’habitude ce jour-là pour qu’il rentre rapidement de lui-même. Sortez tranquillement avec votre chat la première fois et faites le tour du jardin avec lui. Avancez lentement et regardez à quelle distance il ose s’aventurer.
  • Astuce 2 : Laissez votre petit compagnon explorer les environs en paix, ne l’appelez pas sans arrêt. Le chat n’aime pas être distrait. Laissez-lui suffisamment de temps, il ressentira rapidement le besoin de rentrer à la maison. Si après sa première sortie vous accueillez votre chat avec sa nourriture préférée ou son jouet favori, il comprendra que ça vaut la peine de rentrer à la maison. Accompagnez votre chat les premiers jours. Il s’habituera ainsi à cette nouvelle situation et gagnera en confiance. Restez à la maison lors de sa première sortie pour pouvoir intervenir en cas de problème.
  • Astuce 3 : Les chats sont des animaux sédentaires. Après un déménagement, votre petit félin doit s’habituer à sa nouvelle maison. Gardez-le à l’intérieur au moins quatre semaines. Ainsi, vous vous assurerez qu’il reconnaît le nouvel environnement comme le centre de son territoire. Accompagnez votre chat pour de courtes promenades lors des premières sorties pour qu’il découvre son nouveau territoire et se familiarise avec la nouvelle situation.
  • Astuce 4 : Un chat qui sort est plus actif qu’un chat d’appartement, il a donc besoin de plus de calories. Même s’il a de multiples occasions d’ajouter à son menu des souris fraîchement attrapées, il lui faut une alimentation énergétique à haute teneur en viande. Conseil : Nourrissez-le à heures fixes et il rentrera à la maison à l’heure ! Si votre chat sait qu’il recevra chez vous une nourriture savoureuse, il y a plus de chances qu’il mange uniquement à la maison.

 

Loading...

D’autres articles susceptibles de vous intéresser