• Livraison offerte dès 49 €
  • Retour gratuit sous 30 jours
  • Plus de 8.000 articles
Eine Katze wird gestreichelt.

Quand le chat « vibre » : Ronronnement du chat

À côté du « miaou » et de toutes ses variations, le ronronnement est la vocalisation la plus connue du chat domestique. En général, ce signal montre que le chat est détendu ou qu’on le caresse - il commence soudainement à vibrer comme un petit moteur. Ce qui est curieux : Bien que les chats vivent depuis très longtemps sous le même toit que les humains, nous n’avons pas encore percé tous les secrets du ronronnement. Mais il y a quelques indices intéressants.

Loading...

L’origine : Comment les chats font-ils pour ronronner ?

Le ronronnement est un bruit persistant à basse fréquence. Le son est généré de manière constante lorsque le chat inspire et expire : une technique que les autres animaux ne maitrisent pas aussi bien. Ceux-ci ne peuvent produire un son similaire au ronronnement que lorsqu’ils expirent. Chez les chats domestiques, cette fréquence se situe environ entre 16 et 28 hertz lors de l’expiration et 27 à 40 hertz lors de l’inspiration. Entre 20 et 30 vibrations par seconde sont générées, par l’interruption du flux d’air. Le ronronnement lui-même dure de quelques secondes jusqu’à quelques minutes, de manière uniforme et sans pause. L’horloge du ronronnement est vraisemblablement ce qu’on appelle un oscillateur neuronal dans le cerveau des chats qui émet des impulsions nerveuses uniformes. Les experts ne s’accordent toujours pas quant à l’organe qui génère précisément le ronronnement.

Il existe différentes théories :

  • Larynx : à travers l’impulsion musculaire, les cordes vocales dans le larynx se tendent et se détendent en rythme, la vibration de la glotte se fait entendre comme un son.
  • Os hyoïde : La respiration passe sur les articulations entre la langue et le crâne, cette vibration génère le bruit.
  • Pseudo-cordes vocales : Une troisième théorie propose comme source du ronronnement les membranes de peau près des cordes vocales qui pourraient produire le son d’arrière-plan du ronronnement via la respiration.
  • Circulation sanguine : Une théorie plutôt improbable veut que le bruit du ronronnement soit déclenché par une veine cave le long du diaphragme et la circulation sanguine du chat.

Dans tous les cas, il s’agit d’un effet de résonance produit par la respiration du chat mais qui visiblement peut être activé consciemment ou inconsciemment par l’animal si besoin. Par ailleurs : Les chats domestiques ne sont pas les seuls animaux à ronronner : Les viverridés (qui ne sont pas des chats, mais plutôt des animaux semblables à des mangoustes), les grands tatous velus, les hyènes ainsi que d’autres (pas tous !) grands félins comme les guépards sont d’autres ronronneurs du royaume animal. On ne sait pas encore s’ils ronronnent pour les mêmes raisons que les chats domestiques.

Les chats ne ronronnent-ils qu’en présence des humains ?

Le miaulement, avec ses innombrables nuances de sens, est réservé chez les chats adultes exclusivement aux humains. Les chats peuvent, au contraire, ronronner entre eux et même seuls, le ronronnement les accompagne toute leur vie.

 

Les bébés chats ronronnent déjà pendant qu’ils boivent son lait. La maman chat ronronne également : Le bruit du ronronnement des petits montre à la mère que ses bébés vont bien, les petits chats sont apaisés par le ronronnement de leur mère. Les chats adultes qui s’entendent bien ronronnent entre eux quand ils entretiennent mutuellement leur pelage. Les jeunes chats incitent les humains ou les congénères plus âgés à jouer. Parfois, un chat dominant s’approchant amicalement d’un spécimen de rang inférieur ronronne aussi. Le ronronnement peut aussi remplir une fonction d’apaisement entre chats.

 

Quand le chat perçoit quelque chose d’agréable, par exemple que sa gamelle est pleine, un ronronnement joyeux peut précéder l’enthousiasme. N’oublions pas que les chats utilisent le ronronnement, à l’instar du miaulement, pour communiquer avec leurs humains. Nous autres humains réagissons positivement au ronronnement – les chats rusés peuvent très bien l’utiliser de manière ciblée pour manipuler ou valider. Dans les situations de stress ou de douleurs, les chats ronronnent aussi même en l’absence d’un auditeur. Le ronronnement est donc un bruit à l’utilisation presque universelle en plus d’être une expression du bien-être. Les chats sont capables de ronronner et de miauler en même temps, de nombreux chats ronronnent même quand ils sont profondément détendus et dorment.

Quelle est la signification du ronronnement des chats ?

Il n’est pas facile de savoir pourquoi les chats ronronnent. Toutes les situations dans lesquelles les chats ronronnent ont un dénominateur commun : la détente. Cela n’est pas forcément en lien avec le bien-être, bien que ce soit souvent le cas : le chaton qui boit, qui se sent en sécurité auprès de sa mère, le tigre de salon qui savoure son moment de tendresse, les chats qui se font mutuellement la toilette – ils soulignent tous leur bien-être avec leur ronronnement. En cas de situation anxiogène ou stressante, le chat essaie de se calmer lui-même avec le ronronnement. Le ronronnement est également contagieux, comme le bâillement : Si un chat commence à ronronner dans un groupe, les autres lui emboîtent le pas.

Eine Katze wird von ihrer Besitzerin gestreichelt.

Le ronronnement est-il un moyen pour le chat de se soigner lui-même ?

De fait, on part du principe que le ronronnement du chat a un usage médical tangible. Tout le corps du chat se met à vibrer de manière uniforme quand il ronronne. Ces vibrations pourraient soutenir la guérison ou le maintien de la santé des organes et des os. En effet, le ronronnement génère des impulsions mécaniques constantes qui activent la musculature et stimulent le métabolisme et la formation de nouvelles cellules. Cela augmente la densité des os et renforce le squelette.

 

Chez les chats, c’est une solution très pratique : Comparé aux autres animaux qui marchent toute la journée et dont le corps est naturellement en mouvement permanent, le quotidien des chats consiste surtout à être allongé et à rester à l’affût. Le ronronnement a ainsi, en plus de la fonction communicative, un effet d’entrainement pertinent pour l’organisme.

 

Les chats ne sont pas les seuls à profiter de leur capacité à ronronner : Vous aussi, en tant que propriétaires de chat, vous pouvez indirectement profiter très concrètement de la présence de votre ronronneur. Le bruit rythmique a un effet très apaisant sur les humains, il peut réduire les symptômes du stress et ainsi aider à lutter contre les troubles du sommeil, comme quand le chat s’installe confortablement la nuit sur votre oreiller. Il a aussi été prouvé médicalement que le ronronnement diminuait la pression sanguine. Le ronronnement fait aussi du bien de manière générale – aux chats comme aux humains !

Loading...

D’autres articles susceptibles de vous intéresser

Eine Katze schaut die andere an.
Conseil pour que les chats s’entendent bien avec leurs congénères
Si vous souhaitez offrir un nouveau foyer à deux chats, c’est possible en principe. La plupart des chats d’appartement savent apprécier la compagnie d’un congénère. Les animaux familiarisés les uns avec…
Katze schaut durch Käfigstäbe.
Chats de refuge : une nouvelle maison pour le tigre de salon
Vous caressez l’idée d’adopter un chat ? Donnez donc un nouveau foyer à un chat issu d’un refuge : De nombreux animaux qui ont perdu leur foyer pour différentes raisons attendent que des maitres pleins…
Ein Kitten liegt auf dem Sofa und fährt spielerisch die Krallen aus.
La puberté du chat : « l’âge ingrat » du tigre de salon
Tous les mammifères traversent une phase qui marque la transition du statut de jeune animal à celui d’adulte : la puberté. Les implications et la durée de cette période difficile varient d’une part entre…

Vous cherchez plus d’informations sur le thème des chats ?