• Livraison offerte dès 49 €
  • Retour gratuit sous 30 jours
  • Plus de 8.000 articles
Zwei Katzen beim raufen

Les chats se battent : Reconnaître & résoudre les conflits

Quand les chats se battent, les étincelles volent et certaines peluches deviennent des « mini-fauves » féroces. Quand l’animal gronde, crache et frappe tout autour de lui avec ses griffes et que vous ne le reconnaissez plus, c’est sans doute l’apogée du conflit : Avant de se battre, les chats passent à coup sûr par plusieurs étapes d’avertissement plus subtiles. Avec un peu d’observation, vous pouvez essayer d’apaiser les conflits entre les animaux et idéalement de les éviter.

Loading...

Potentiel de conflit : Pourquoi les chats se battent-ils ?

Contrairement aux suppositions répandues, les chats domestiques ne sont en aucun cas solitaires, même si certains sont des outsiders. Les chats ensauvagés forment des groupes composés en général de femelles de la même famille et de leurs rejetons ainsi que de quelques chats mâles ; les mâles ont tendance à former des associations libres de célibataires. Du reste, les grands félins vivant en meute fonctionnent de manière similaire. Il existe dans ces groupes d’une part des relations sociales différenciées entre les différents membres, et d’autre part un comportement territorial marqué : Les intrus sont chassés. Les intrusions dans les territoires étrangers font donc partie des sources de conflit les plus fréquents entre les chats. Si une chatte s’introduit dans le royaume d’une autre, la maîtresse du territoire essayera de chasser l’intrus.

 

Un tel conflit territorial peut également se produire à petite échelle dans l’appartement : quand un chat viole la sphère privée d’un autre et ose s’approcher trop près, par exemple quand il veut se coucher sur le même fauteuil. Les compétitions pour les ressources peuvent également déclencher des altercations féroces, que ce soit pour la gamelle de nourriture, la meilleure place sur l’arbre à chat, pour être en premier à se faire caresser ou, pour les chats mâles, la chatte en chaleur d’à côté. Il peut y avoir en outre des difficultés en cas de différences d’âge importantes entre les chats et quand le rapprochement n’a pas réussi. Pour finir, il existe également des chats qui ont tendance à être agressifs et à terroriser leur congénère en raison d’une socialisation insuffisante ou manquante, ou simplement par ennui ou par stress.

À quoi reconnaître les conflits entre les chats ?

Des petites chamailleries entre chats sont tout à fait normales et ne devraient pas vous inquiéter : Les chats dans une relation stable peuvent sembler se battre férocement puis se câliner quelques instants plus tard. Ces petites escarmouches servent à consolider la hiérarchie dans le groupe de chats. En revanche, il y a lieu de s’inquiéter quand un chat opprime un autre chat ou quand deux animaux bagarreurs s’affrontent sans cesse. Il faut toujours être deux pour se brimer entre chats : l’opprimé et l’agresseur. Observez les animaux et regardez si un des chats fait preuve de comportements durables envers l’autre comme :

 

  • Bloquer les passages
  • Repousser la gamelle de nourriture
  • Chasser l’autre de la litière pour chats

 

L’intimidation de l’animal plus faible passe souvent par le langage corporel, ce qui n’est pas toujours manifeste pour les êtres humains :

 

  • Fixer son adversaire du regard
  • Poils du dos et de la queue hérissés
  • Queue horizontale
  • Légère bosse

 

De tels signaux corporels expriment de l’agressivité, mais peuvent aussi juste être des simagrées hostiles exagérées envers un congénère non apprécié qui ne déboucheront pas sur un véritable combat. Soyez réceptifs aux éventuels appels à l’aide de l’animal victime de harcèlement: L’animal est-il angoissé et peureux, se cache-t-il souvent, prend-il de mauvaises habitudes ou bien fait-il des saletés sans raison dans la maison ou marque-t-il son territoire à l’intérieur ? Une soudaine manie de la propreté ou bien un besoin de sommeil marquant, ce qu’on appelle le sommeil de défense, peut être le signe d’un stress permanent. Dans ce dernier cas, l’animal dominé va en faire en sorte de ne donner aucune occasion au dominant de le harceler, en tombant dans la passivité. Vous ne parvenez pas à expliquer le comportement agressif et bagarreur de votre chat à la maison ? Peut-être l’élément perturbateur ne se trouve-t-il pas dans le foyer lui-même. Tâchez de savoir si un animal venant de l’extérieur a accès au logement ou menace votre animal depuis la fenêtre.

Comment restaurer la paix dans un logement avec plusieurs chats ?

Le mécontentement n’est pas un phénomène isolé chez les chats domestiques : environ un tiers des propriétaires de chats, chez qui vivent plusieurs chats en même temps, constatent des discordes et de l’hostilité entre les animaux. S’il ne s’agit pas d’un problème psychologique complexe entre les personnalités des différents chats et que les animaux ne peuvent tout simplement pas se supporter, vous pouvez désamorcer le potentiel de conflits en étant un peu attentif.

Afin d’éviter les disputes entre chats, considérez les points suivants :

  • Assez pour tous : les chats ne sont pas enclins au partage et accordent de l’importance à leurs propres ressources. Assurez-vous que tous les chats de la maison disposent de leur propre gamelle, deux litières, un panier et suffisamment de place sur l’arbre à chat ou sur le canapé.
  • La même chose pour tous : ne donnez pas de raison à vos chats de se sentir jaloux. Vous devez vous comporter correctement envers tous vos compagnons aux pattes de velours et ne pas faire de favoritisme, par exemple en donnant des friandises plus attractives à l’un ou plus de caresses à l’autre, à condition que tous les animaux concernés le réclament.
  • Âge et caractère : si vous possédez plusieurs chats, veillez à ce que les animaux soient à peu près du même âge et ne présentent pas des personnalités opposées. Si vous faites vivre ensemble un jeune chat en puberté avec un senior tranquille, les deux animaux auront probablement des difficultés à s’accorder.
  • Nouveau chat dans la maison : évitez de présenter immédiatement le nouveau chat au chat domestique déjà installé – celui-ci attaquera généralement le nouvel animal qu’il considèrera comme un intrus. Le premier contact ne peut avoir lieu qu’après que le nouveau chat a passé quelques jours dans une pièce séparée, sous surveillance et à distance respectueuse.

Les chats ne se supportent tout simplement pas - que faire ?

Si, malgré toutes ces mesures, les chats continuent à se battre, il faut entrer en action. Assurez-vous, en divisant les espaces, que le chat dominé dispose d’un lieu de retraite pour se reposer. Chouchoutez l’animal et accordez-lui une attention particulière afin de renforcer sa confiance en lui. Assurez-vous que le tyran à pattes de velours ne vous voit pas faire car cela le rendrait jaloux. Si rien n’y fait, toutefois, demandez conseil à un dresseur animalier ou bien renseignez-vous auprès de votre vétérinaire sur les possibilités d’une thérapie par phéromones. Si toutes les tentatives de conciliation échouent, il vaut mieux trouver un nouveau foyer aimant pour l’un des deux adversaires. Une solution douloureuse mais qui s’avère malheureusement la seule solution viable.

Loading...

D’autres articles susceptibles de vous intéresser