• Livraison offerte dès 49 €
  • Retour gratuit sous 30 jours
  • Plus de 8.000 articles
Eine Katze läuft über eine Wiese.

Les chats et leurs os : une anatomie corporelle précise

Saut, escalade, souplesse - rares sont les animaux qui fascinent autant les humains par leur élégance, leur élasticité et bien sûr leurs capacités physiques absolument exceptionnelles. Qu’il avance à pas de loup dans l’herbe pour bondir en une fraction de seconde sur sa proie, grimpe aux arbres et aux armoires à toute vitesse ou se balance avec nonchalance à une hauteur vertigineuse : le chat serait incapable de faire un certain nombre de ces choses sans sa structure corporelle spéciale. Il est temps d’observer le squelette du chat plus en détail.

Loading...

Comment le squelette du chat est-il construit ?

 

Le squelette d’un chat est parfaitement adapté à leur mode de vie de chasseur rôdeur : Les quelques 244 os sont légers et solides, leur nombre varie un peu selon la race, en fonction surtout de la longueur de la queue. Le crâne du chat se compose à lui seul de 29 os individuels. La colonne vertébrale du chat rassemble quelques 50 vertèbres dont 20 se situent dans la queue. En tout, le chat possède au moins 40 os de plus qu’un humain. Les épaules, seulement reliées par des tendons au squelette de manière flottante, sont très particulières. La clavicule est seulement rudimentaire. Cette structure donne au chat une cage thoracique très fine qui lui permet de se faufiler dans des fentes étroites. Le squelette est si flexible que la force de la collision après un grand saut ou une chute peut être amortie tant que le chat a suffisamment de temps pour accomplir la rotation dont il a le réflexe.

 

Les hautes pattes du chats sont également extrêmement robustes. Un chat dispose de 13 paires de côtes et celles-ci offrent une protection solide aux organes internes de la cage thoracique. Les os des pattes avant des chats se composent de l’os du carpe, du métacarpe et des orteils avec les griffes. La fonction du métacarpe est ici analogue à celle de la paume humaine. Cette structure différenciée permet au chat d’effectuer des mouvements de motricité fine étonnants. Certains chats ne se contentent pas d’attraper des proies mais mangent avec beaucoup de manière, en poussant la nourriture vers leur bouche avec leurs pattes.

Eine Katze balanciert und schaut direkt in die Kamera.

Que puis-je faire en cas de blessures osseuses ?

 

Même un acrobate souple peut un jour subir une fracture. Vous la remarquerez rapidement quand votre chat épargne l’un de ses membres ou se tient de manière anormale. Si votre chat présente une facture, n’hésitez pas à aller voir le vétérinaire : Une force suffisamment importante pour casser l’os d’un chat, peut aussi avoir causé une lésion des tissus ou des blessures internes qui peuvent être plus graves que la fracture. Si le risque est éliminé et que seul l’os est endommagé, les chances de rétablissement sont bonnes : des études ont montré que les chats disposent d’un meilleur potentiel de guérison pour les fractures que de nombreuses autres espèces animales. Avec des plâtres, un repos de plusieurs semaines dans une cage et ensuite une période de convalescence, les fractures simples se soignent très bien. Les choses se compliquent quand une intervention chirurgicale avec un traitement des plaies régulier devient nécessaire.

Comment les muscles, les tendons et les os interagissent-ils ?

Le squelette est une partie importante de l’anatomie du chat. Afin que les os puissent se mettre en mouvement, de nombreux tendons, muscles spécialisés et articulations flexibles jouent aussi un rôle. En tout, le corps du chat dispose d’environ 500 muscles bougeant librement. La musculature des pattes arrières est particulièrement étonnante : Un chat en bonne santé peut sauter jusqu’à deux mètres de haut sans élan – cela correspond à six fois la longueur de leur corps. Leur vitesse est également énorme : Bien sûr, un chat domestique n’est pas aussi rapide que ses grands cousins de la savane africaine : Les guépards atteignent des vitesses de pointe de 110 km/h, uniquement sur de courtes distances cependant. Mais les chats domestiques peuvent aussi prendre des sprints étonnement rapides. Les muscles surchauffent très vite : Les chats ne sont pas des coureurs de fond infatigables. La chasse furtive est bien plus exigeante pour les muscles et tout aussi fatigante : Quand il avance à pas de loup, le chat réalise un mouvement musculaire extrêmement lent.

Comment puis-je garder les os, les muscles et les articulations de mon chat en bonne santé ?

La plupart des problèmes de mouvement des chats sont directement ou indirectement liés à la nourriture. C’est avant tout le surpoids qui est dangereux pour le squelette délicat et l’agilité : L’usure des articulations peut facilement causer des déformations ou de l’arthrose. Ce procédure se manifeste de façon insidieuse.

Donc, même avec des chats jeunes et minces, veillez toujours à :

  • Suffisamment de mouvement et de jeu , en particulier pour les chats d’appartement : Un chat sportif reste mince et entraîne ses muscles.
  • Nourriture de haute qualité en quantité modérée : Veillez à fournir une nourriture de qualité. À l’instar de la nourriture humaine, des sucres et des graisses peuvent se cacher dans la nourriture et apporter des calories superflues. Si le tigre de salon se révèle être un gros mangeur, nous conseillons de réduire les quantités ou de choisir des produits pauvres en calories.
  • Si besoin, les suppléments alimentaires à base d’hydrolysat de collagène / gélatine peuvent aider à garder les muscles et les articulations du chat en bonne santé.
  • Réduire les risques d’accident : Une chute du balcon ou un accident de circulation qui se solderait par une fracture ne serait pas trop grave. Examinez votre logement et l’environnement pour détecter d’éventuelles sources de danger et éliminez-les. Installez des sécurités, par exemple avec un filet pour chat sur le balcon ou le rebord de la fenêtre.

Vous devriez aussi veiller spécialement à la stabilité des os.

Les facteurs suivants peuvent nuire à la stabilité des os :

  • Maladies rénales et maladies de la thyroïde
  • Apport trop important de vitamines A (trop de foie dans la nourriture)
  • Préparation vitaminée en surabondance
  • Carence en vitamines D
  • Carence en calcium (en cas de nourriture exclusivement carnée)
Loading...

D’autres articles susceptibles de vous intéresser

Vous cherchez plus d’informations sur le thème des chats ?