• Livraison offerte dès 49 €
  • Retour gratuit sous 30 jours
  • Plus de 8.000 articles
Ein Welpe ist beim Tierarzt.

Vermifugation chez les chiens : prendre des mesures efficaces contre les parasites !

Tôt ou tard, les chiens entrent en contact avec des vers ou leurs œufs là où ils jouent et reniflent. Il existe différentes stratégies pour empêcher les parasites de se développer et pour éviter des maladies dangereuses. Vous découvrirez ici comment vous pouvez agir contre les vers et ce qu'il faut surveiller lors de l'administration de vermifuges.

Loading...

Informations générales sur les vers et la vermifugation

Les chiens qui vivent convenablement et sont autorisés à se déplacer librement entrent inévitablement en contact avec des vers. Cela est inévitable et même naturel.

 

Nos chiens entrent tous les jours en contact avec les excrétions d’autres chiens et animaux en jouant dans le pré, en se promenant, en chassant dans la forêt, en reniflant et en léchant les plantes, les charognes et les excréments. Ils ingèrent les œufs des vers par le nez et la bouche.

 

Les parasites des vers ne sont pas seulement dangereux pour nos amis à quatre pattes, ils peuvent également se mettre sur nos mains, par exemple en caressant le chien, pour ensuite passer dans notre organisme. Ils affectent les organes internes et entraînent des maladies graves.

 

Les symptômes de d’une infestation par les vers apparaissent généralement très tardivement chez les chiens. Ceux-ci incluent la diarrhée, la perte d’appétit ou un changement d’appétit, éventuellement un amaigrissement et des démangeaisons de l’anus (« position luge »). Des vomissements et des transformations cutanées et du pelage peuvent survenir à un stade avancé.

 

Les vétérinaires et les conseillers en santé animale recommandent de vermifuger régulièrement les chiens afin de ne laisser aucune chance aux vers ronds et echinococcus multilocularis (ténias).

À quelle fréquence faut-il vermifuger le chien ?

Cette question est largement débattue par les maîtres de chiens, les vétérinaires et les professionnels. Une chose est certaine : il faut toujours vermifuger en cas d’infestation aiguë de vers. Il est par la suite important de reconstruire la flore intestinale du chien. La plupart des vétérinaires recommandent la vermifugation « par mesure prophylactique » tous les trois à quatre mois. Mais qu’en est-il de la vermifugation en tant que mesure préventive ?

Que se passe-t-il en cas de « traitement contre les vers » ?

Les vermifuges d’aujourd’hui ne sont plus aussi stressants pour le corps du chien qu’ils l’étaient il y a quelques années. La plupart des chiens n’ont aucun effet secondaire visible à l’œil humain. Comme avec toutes les préparations médicales, des effets secondaires tels que la diarrhée ou la léthargie peuvent toutefois survenir. Des déficits neurologiques chez le chien peuvent très rarement survenir, en particulier en cas de verminose grave/mort des vers.

 

De nombreux fabricants proposent des vermifuges et ces dernières ont différents modes d’action. Leur travail consiste à tuer les parasites dans les intestins du chien. Des principes actifs tels que l’oxime de milbémycine et le praziquantel (par exemple dans Milbemax®) sont souvent utilisés.

 

L’l’oxime de milbémycine agit contre les acariens et les nématodes, le praziquantel contre les ténias. Les deux préparations paralysent ou crispent les muscles des parasites, de sorte qu’ils sont tués et rapidement excrétés.

 

On ne peut exclure que la flore intestinale de votre chien soit affectée par chaque dose de vermifuge. Les effets à long terme sur la santé d’un traitement vermifuge administré régulièrement pendant des décennies ne seront pas prévisibles tant que l’industrie pharmaceutique ne mène pas d’études à long terme à ce sujet.

 

Votre chien peut être infecté par des vers dans les 24 heures après la fin du traitement vermifuge. Il n’y a pour le moment aucun vaccin contre les vers et les acariens.

Hund bekommt Wurmkur

La façon quelque peu alternative : des examens réguliers des selles

Si vous voulez épargner à votre chien l’utilisation à vie de médicaments, il existe un moyen efficace de détecter une réelle infestation parasitaire : l’analyse fécale.

 

L’examen des selles est une bonne alternative aux traitements vermifuges administrés en cas de suspicion, surtout chez les chiens allergiques, malades, âgés ou faibles de façon générale.

Procédez comme suit :

  • Prélevez trois échantillons de matières fécales pendant trois jours consécutifs, car les vers / œufs de vers ne sont pas excrétés à chaque fois que votre chien va aux selles.
  • Faites faire une analyse d’infestation parasitaire par un laboratoire vétérinaire ou votre vétérinaire.
  • Un traitement vermifuge est inévitable si la verminose est avérée.
  • Si vous effectuez régulièrement des analyses fécales environ tous les trois mois, vous serez également certain que votre chien n’a pas de ver.

Chien et vermifugation : Coûts des traitements vermifuges et des analyses des selles

  • Un traitement vermifuge coûte entre 3 et 15 euros par comprimé. Le nombre de comprimés nécessaires dépend de la préparation, éventuellement de l’infestation parasitaire, et du poids corporel de votre chien.

 

  • Une analyse fécale coûte entre 15 et 30 euros. L’avantage réside dans le fait d’éviter une exposition médicamenteuse à l’organisme du chien.
Loading...

D’autres articles susceptibles de vous intéresser

Aperçu des autres sujets