• Livraison offerte dès 49 €
  • Retour gratuit sous 30 jours
  • Plus de 8.000 articles
Zwei Wellensittiche sitzen auf einem Tau.

Perruche : Identifier le sexe, la couleur et les types de race

Si vous comparez une nuée de perruches dans l'outback australien à un groupe en volière d'éleveurs, il est difficile de croire que ces derniers sont des descendants des mini-perroquets verts sauvages. Les nombreuses variantes de couleur sont le résultat d'une longue histoire de domestication. Mais le plumage multicolore n’est pas le seul intérêt : Saviez-vous que vous pouvez identifier le sexe d'une perruche par son nez ?

Loading...

De l’Australie vers l’Europe : Les perruches comme oiseaux de salon

Le premier européen à mentionner les perruches par écrit fut le zoologiste britannique George Shaw, qui enregistrait la faune de ce qui était alors la Nouvelle-Hollande. C’était en 1794, avant même que l’Australie ne fasse partie de l’Empire. L’ornithologue John Gould a ensuite classé les animaux en 1840 sous le nom de Melopsittacus undulatus, ce qui signifie quelque chose comme « Perroquet chantant ondulé ». Cela décrivait bien le plumage caractéristique et le gazouillis mélodique de ces animaux. Les perruches sont élevées en Europe depuis le milieu du 19ème siècle. Elles sont rapidement devenues des oiseaux domestiques populaires grâce à leur attitude relativement peu exigeante et à leur nature confiante et divertissante.

Du vert sauvage aux couleurs vives : la variété de couleurs

L’intérêt pour les perruches grandit. Les éleveurs européens ont cherché à répondre à la demande des amateurs d’oiseaux après que l’Australie ait interdit l’exportation des petites perruches vertes en 1894. Une sensation a déjà eu lieu en Belgique en 1878 : La première perruche bleue a vu le jour. Il existe aujourd’hui une variété de couleurs presque ingérable, à la fois en termes de nuances de couleur que de particularités du dessin du plumage.

Les variantes de couleur connues sont :

  • Albino (blanc pur, yeux rouges)
  • Clearbody (plumage de l’estomac éclairci)
  • Visage jaune (bleu ou gris avec plumage du visage jaune)
  • Arlequin (pies)
  • Lutino (jaune sans dessin ondulé)
  • Opaline (couleur du plumage du corps aussi en forme de vague)
  • Zimter (dessin ondulé éclairé)

Malgré toutes les tentatives, il n’a cependant pas encore été possible d’élever une perruche rouge, cela devrait en fait être impossible génétiquement.

Forme sauvage et standard : les perruches et leur structure corporelle

La structure corporelle des perruches ondulées domestiquées a également été modifiée sur le plan de l’élevage.

Il existe trois formes de structure corporelle

  • « Hansi-Bubi »: Cette variante est la plus proche de la forme sauvage australienne. Les oiseaux mesurent entre 16 et 19  centimètres, pèsent environ 40 grammes, ont des yeux clairement délimités et au maximum six taches sur le larynx clairement définies.
  • Perruche standard : Ces perruches sont beaucoup plus grandes et plus trapues avec leurs 26 centimètres de longueur et 55 grammes. Elles ont un front clairement développé et un plumage dense. Les taches sur le larynx s’estompent les unes avec les autres, les yeux sont un peu masqués par le plumage.
  • Semi-standardisée : Ces oiseaux représentent une forme intermédiaire de 21 centimètres de long et d’environ 45 grammes de poids. Le plumage frontal et de la barbe est prononcé ce qui rend les yeux moins ronds que chez Hansi Bubi. Les perruches semi-standardisées ont par ailleurs plus de six taches sur le larynx.

Perspicacité : les performances sensorielles des perruches

Les perruches ont de nombreuses capacités étonnantes. Leurs sens sont prononcés.

Ces sens des perruches sont particulièrement prononcés :

  • Vue : En tant que voleurs diurnes rapides comme l’éclair, les perruches doivent avoir une vue particulièrement bonne. La disposition latérale des yeux leur donne un large champ de vision, également de la zone arrière. S’approcher discrètement d’une perruche n’est pas chose aisée. Les perruches peuvent utiliser leurs yeux pour voir de près et de loin et comme des « yeux ralentisseurs » pour percevoir des mouvements rapides. L’œil de la perruche capture 150 images par seconde, soit près de dix fois plus qu’un œil humain. C’est pour cette raison que les perruches n’aiment pas les néons : ils créent un scintillement clair et sombre qu’elles peuvent percevoir. La perruche perçoit par ailleurs la lumière ultraviolette.
  • Ouïe : Avec seulement 40 à 14 000 hertz, la plage auditive de la perruche est un peu plus petite que la zone humaine, mais l’animal peut distinguer beaucoup de sons très différenciés. C’est vital pour être en mesure de distinguer les appels des congénères, même à distance.
  • Sens vibratoire : Les perruches ont des cellules sensorielles dans leurs pieds leur permettant de sentir les plus fines vibrations, telles que l’approche d’un prédateur au sol ou le mouvement des poussins dans l’œuf. Veillez à ce que le logement de la perruche soit aussi résistant aux oscillements que possible, les vibrations, par exemple d’une machine à laver sur le mur adjacent, stressent les animaux.

Comme la plupart des oiseaux, le goût et l’odorat des perruches sont moins bien développés. Il s’agit néanmoins de petits gourmets qui développent des préférences pour certaines variétés fourragères.

Détermination du sexe : Tout dépend du nez !

Mâle ou femelle : même les experts se grattent parfois la tête quand il s’agit de déterminer le sexe d’une perruche. C’est encore relativement facile quand il s’agit de perruches adultes dans les couleurs primaires vert et bleu : La cire sur le bec des mâles est bleue alors que chez les femelles, elle est brunâtre. Cela se complique avec certaines variations de couleur, car les modifications génétiques de couleur affectent également le nez de la perruche. Même l’âge compte. Chez les très jeunes perruches, les deux sexes peuvent avoir la cire bleue ; les femelles ont des narines blanches et les mâles des narines bleues. En cas de doute, vous ne devez pas limiter votre analyse à la cire de l’oiseau, mais également très attentivement étudier les narines. Il existe également des couleurs inhabituelles. Il est toujours important de connaître l’âge d’une perruche afin de pouvoir déterminer le sexe de l’animal.

Voilà un bref aperçu pour déterminer le sexe :

  • Bleu intense : mâle adulte
  • Brun : femelle adulte
  • Lilas : jeune mâle avant la mue de jeunesse
  • Rose : Mâle
  • Rose avec une frange blanche autour des narines : Femelle avant la mue de jeunesse
  • Beige : jeunes femelles
  • Bleu ciel : Femelles de la mue de jeunesse avec une frange blanche autour des narines
Loading...

D’autres articles susceptibles de vous intéresser

Vier Wellensittiche.
Un nouveau membre de la nuée de perruches
Une perruche solitaire est une perruche triste. Elle peut même tomber malade de chagrin. Les congénères sont très importants pour un oiseau de nuée. Ainsi, un Welli dont le partenaire est mort a aussi…
Ein Wellensittich im Käfig.
Des perruches pleines de vie : De fantastiques animaux de compagnie pour les enfants
Vous pouvez ainsi facilement construire vous-même une douche pour perruche. Les perruches électriques sont d'excellents animaux de compagnie pour les enfants de plus dix ans. Elles s’apprivoisent, sont…
Sechs Vögel sitzen auf einem Ast.
Inséparable rosegorge : un petit perroquet particulier
Les agapornides, mieux connus sous le nom d’« Inséparables », se divisent en de nombreuses sous-espèces. L’un des plus célèbres est l’Inséparable rosegorge. L'aspect saisissant et le comportement drôle…
Vous recherchez à en savoir plus sur les oiseaux ?