• Livraison offerte dès 49 €
  • Retour gratuit sous 30 jours
  • Plus de 8.000 articles
Ein Welpe schaut direkt in die Kamera.

Un chiot emménage

Vous voulez vous procurer un chien ? Quelle race vous convient ? Peut-être avez-vous déjà pris votre décision. Maintenant il faut se préparer. Nous avons rassemblé ici des informations importantes et nous vous donnons des astuces pour que les premières journées avec votre chien soient aussi peu stressantes que possible.

Loading...

Quel chien devez-vous choisir ?

Si vous en êtes encore au tout début, voici quelques incitations à la réflexion :

  • À quoi ressemble ma/notre journée ? Comment pouvons-nous répondre aux besoins du chien en termes d’exercice ?
  • Qu’apprécions-nous particulièrement chez un chien ? Doit-il être vigilant, sociable ou surtout câlin ?
  • À quelles activités l’animal peut-il participer ?
  • Quelle « charge de poils » peut-on supporter ? Quels sont les soins que nous pourrons apporter au chien ?
  • Le chien doit-il s’entendre avec par ex. les enfants, les chats ou les chevaux ?

 

Veuillez éviter de choisir une race de chien que « tout le monde a » ou devant laquelle quelqu’un d’autre s’extasie tout le temps. Tandis qu’un joggeur passionné avec une maison et un jardin appréciera un husky, un citadin dans un petit appartement avec un abonnement à une salle de fitness trouvera la situation très vite frustrante – et le chien aussi ! Les recherches sur les races de chiens sur Internet peuvent aider à la réflexion. Les portraits de races également, qui foisonnent, donnent des premiers renseignements – même si chaque chien est unique.

Où acheter un chien ?

Quand vous avez fait votre choix de race ou de type de chien (il existe de superbes chiens croisés !), vous devez chercher le meilleur endroit pour vous le procurer. Les éleveurs responsables et les refuges pour animaux officiels peuvent être les premiers endroits à contacter. Bien entendu, vous pouvez également prendre un chien auprès de particuliers ou de centres de soin en lien avec des associations de protection des animaux. Ici, comme très souvent, des recommandations sont utiles. Vous pouvez également demander des bons contacts sur place au cabinet vétérinaire.

 

L’important : évitez d’acheter un animal sortant du coffre d’une voiture sur l’autoroute et autres pratiques commerciales douteuses ! La probabilité que le chiot ne soit alors pas en bonne santé ou soit déjà traumatisé psychiquement est malheureusement relativement élevée.

 

Il doit toujours être possible de rendre visite au chiot au préalable, et ce plus d’une fois. Comment il vit, est-il possible de voir sa mère et ses frères et sœurs de portée ? Il devrait être vacciné, pucé et vermifugé avant d’arriver chez vous. Et il ne doit pas avoir été séparé trop tôt de sa mère et de ses frères et sœurs. Sinon, il risque de présenter des lacunes dans son comportement social.

 

Tout cela a son prix : quand des chiots sont proposés à bas prix, cela devrait à tout le moins vous donner des soupçons !

L’organisation autour du chien

Vous avez enfin trouvé le chien de vos rêves et vous savez aussi quand il doit arriver.

 

Ici une petite check-list de ce dont il faut s’occuper au préalable :

  • Collier de chien ou harnais ?
  • Quelle nourriture voulez-vous donner ? Nourriture sèche ou humide ?
  • À partir de quand le chien doit-il être déclaré pour les impôts ?
  • Prescriptions de l’administration locale pour posséder un chien (obligation de tenir en laisse, etc.)
  • Prenez une assurance responsabilité civile de propriétaire de chien.
  • Recherchez un vétérinaire.
  • Y-a-t-il une école pour chiot à proximité ?
  • Qui s’occupera du chien en cas de maladie ?

 

Pour prendre une décision, parler à d’autres propriétaires de chiens et connaître ses préférences peut aider (par ex. pour choisir l’école de dressage). Pour les questions autour de la santé, le vétérinaire est toujours un interlocuteur adapté qui vous donnera des conseils sur l’alimentation.

 

Nous avons rassemblé ici pour vous des astuces concernant les équipements de base du chiot.

Un chiot emménage : Ce à quoi il faut faire attention avant l’emménagement

Avant l’arrivée du chiot, vous devriez sécuriser le logement pour lui : protégez cet habitant curieux des câbles électriques, des plantes toxiques ou des escaliers escarpés. Vous devriez ranger les tapis précieux par précaution.

 

Le jeune chien ne sachant pas encore ce qu’il peut faire ou non, vous devriez mettre hors de portée du chiot tous les objets qui pourraient le mettre en danger lors de ses tours d’exploration dans son nouveau logement, auxquels vous tenez qui valent cher. Plus le risque est faible pour le chien et mobilier de ménage, plus vous pourrez vous dévouer à votre protégé en toute tranquilité.

 

Décidez où sa gamelle fixe sera placée et où le panier ou la couverture peuvent être installés. Peut-il monter sur le canapé ? Dans le lit ? Il faut décider cela avant que le petit garnement n’emménage et appliquer la décision rigoureusement.

 

En particulier les premières nuits, le chiot ressentira l’absence de sa meute douillette. Il appréciera d’avoir sa couchette près de vous, là où il pourra sentir votre présence. Votre main caressante lui donne une sensation de sécurité. En outre, vous pouvez réagir rapidement quand sa vessie de chiot est pleine.

Le premier trajet en auto avec le nouveau membre de votre famille

Si vous vous procurez votre chien auprès d’un éleveur responsable ou d’un refuge pour animaux, il aura peut-être déjà fait son baptême d’auto. Mais ce n’est pas une règle systématique. Attendez-vous donc à ce qu’il trouve le trajet en auto plutôt excitant !

 

Le mieux est de vous procurer une caisse de transport avec une couverture fournie par l’éleveur ou un autre objet avec des odeurs familières. Ne réagissez pas à chaque geignement, mais essayez de maintenir le contact avec l’animal pour lui donner de la sécurité. Il devrait y avoir de l’eau à bord pour les trajets plus longs. Vous devriez également avoir un rouleau de papier de cuisine à la main si le chien a un accident à cause de l’excitation ou s’il doit vomir.

Le chiot emménage : le premier jour

Quand le nouvel habitant arrive dans la maison ou l’appartement, donnez-lui beaucoup de temps pour explorer sont nouvel environnement. Donnez-lui la possibilité de se retirer. Les premiers jours, éloignez du chien les personnes ne faisant pas partie de la famille. Dites aussi à vos enfants de ne pas harceler le chien et de ne pas l’appeler tout le temps. Il pourra ainsi arriver dans le calme et s’habituer à son nouvel environnement.

 

Explorez le logement avec votre chiot et limitez-vous dans un premier temps à deux à trois pièces. Laissez-le trotter un peu et regarder autour de lui.
Offrez à votre nouveau colocataire plusieurs petits repas répartis sur la journée. Il est trop excité pour manger ? Pas de panique. En général, cela passe rapidement. Il peut être utile de donner au chiot au début la nourriture « de la maison » qu’il connaît déjà.

 

Certains chiots sont rapidement très fatigués à cause de l’excitation. Il suffit alors de porter le chiot à la couchette prévue pour lui et de le câliner un peu jusqu’à ce qu’il s’endorme. Les premiers jours, donner de l’attention au petit chien est très important, car après tout, il se retrouve soudainement sans sa mère ni ses frères et sœurs. Le mieux est de prendre des congés et de découvrir le monde ensemble.

Sécurité, éducation et lien

Même s’il est conseillé de faire preuve de beaucoup de patience et de compréhension envers le chien, mais il est important qu’il apprenne dès le début ce qu’il peut faire et ce qui n’est pas permis. Le mieux pour cela est d’ignorer les comportement indésirables ou de les commenter avec un petit « non » et de récompenser un bon comportement avec des félicitations et des friandises (avec modération !). Montrez-lui dès le début que cela en vaut la peine de vous écouter. Soyez cohérent, afin que votre chien puisse prévoir vos réactions et avoir confiance en vous.

 

Apprenez tranquillement à connaître votre nouveau membre de la famille et laissez-lui tout le temps d’explorer son environnement. Grâce à de longues phases de jeu et, bien sûr, à de nombreuses caresses, vous créerez rapidement un lien avec votre chiot.

Promenades et périodes de repos

Le jeune chien a besoin de faire ses besoins toutes les deux heures environ. Ce besoin arrive généralement au réveil, après le repas, après le jeu et aussi la nuit. Vous devez anticiper son timing et l’emmener régulièrement dehors avant qu’il ne soit trop tard.

 

Surveillez également de près votre jeune chien. Vous remarquerez rapidement qu’il s’agite et devient nerveux. Puis c’est à nouveau le moment : La vessie du chiot se comprime. Offrez-lui donc la possibilité de se soulager le plus rapidement possible. Cela lui permettra aussi d’être plus vite propre.

 

Il est important de savoir qu’un chiot ne peut pas contrôler ses sphincters de manière autonome avant l’âge de quatre mois environ. Avant cela, il fait ses besoins quand il le doit.
Le chiot a besoin d’exercice et veut explorer son environnement, mais il a aussi besoin de se reposer régulièrement. Dès que vous remarquez qu’il commence à se fatiguer, il est temps de rentrer à la maison. Les premières semaines, il se fatiguera vite.

 

Pour que votre chiot grandisse en bonne santé, il a besoin de beaucoup de sommeil – jusqu’à 22 heures par jour. Pendant qu’il dort, son cerveau traite les expériences de la journée et le chien recharge ses batteries pour de nouvelles aventures. Veillez à ce que votre jeune chien puisse prendre plusieurs fois par jour des pauses de sommeil nécessaires d’une demi-heure à une heure.

Un chien emménage - comme second chien

Si vous avez déjà un chien, bon nombre de ces conseils vous sont déjà familiers. Toutefois, donnez à votre nouveau membre de la famille une chance de vous surprendre ! Chaque chien est unique.

 

Pour que l’intégration dans la meute se passe bien, rapprochez les chiens lentement. Commencez sur un terrain neutre. Par exemple, à l’extérieur, dans une prairie. Les zones de repos dans l’espace de vie sont très importantes : Chaque chien a besoin d’un endroit à lui pour dormir et manger. Les luttes hiérarchiques sont normales au début ; toutefois, surveillez vos compagnons à quatre pattes si les choses dégénèrent. Votre premier chien peut également être moins enthousiaste et/ou défendre son territoire. Si cela ne se résout pas avec le temps, demandez l’aide d’un dresseur de chiens qualifié.

 

Dans tous les cas, accordez suffisamment d’attention à votre premier chien, même si le chiot est irrésistible. Trouvez des activités amusantes à faire avec les deux chiens ensemble, cela les rapprochera.

Un chiot emménage : Conclusion

Avec un peu de préparation, un œil sur les besoins du chiot, de l’amour et de la patience, l’arrivée de votre compagnon à quatre pattes se passera bien.

Loading...

D’autres articles susceptibles de vous intéresser