Livraison offerte dès 59 €
Retour gratuit sous 30 jours
-14% pour les nouveaux clients
Livraison offerte dès 59 €
Point Relais ou à domicile
Retour gratuit sous 30 jours
  • Magasins
  • Mes commandes
  • Panier

Le beagle : bon flair bon cœur

23.11.2023 - Temps de lecture: 10 minutes

Un Beagle debout dans une clairière

Du fait de son caractère, ce chien de chasse à la robe tachetée fait un chien de famille idéal, d'autant plus si de jeunes enfants ou des bébés sont présents.

Vous connaissez sans aucun doute le beagle le plus célèbre au monde : Snoopy, l'as de l'aviation couché sur le toit de sa niche. Dans la vraie vie, ses semblables sont vus comme un condensé de bienveillance et de philanthropie, mais aussi d'entêtement. Du fait de son caractère, ce chien de chasse à la robe tachetée fait un chien de famille idéal, d'autant plus si de jeunes enfants ou des bébés sont présents.

Loading...

L'âge d'or à la cour des Tudor

Les origines de la race remontent à l’Antiquité. Le beagle est mentionné pour la première fois en Angleterre, à l’époque des Tudor. À la cour royale, on entretenait de grandes meutes dont les individus étaient initialement prévus comme bouviers et chiens d’attelage. On les utilisait de préférence pour la chasse au lièvre. Le Beagle est une race canine officiellement reconnue depuis 1890. Selon les standards actuels de la race, la hauteur au garrot d’un Beagle est de 33 à 40 cm. Par le passé, les spécimens d’élevage étaient bien plus petits car il fallait que ces chiens puissent être transportés dans une sacoche de selle de cheval.

Races de chiens populaires avec une tradition similaire :

  • Basset Hound – un chien extraordinaire à l’histoire mouvementée
  • Bloodhound – un gentil géant au nez fin
  • Teckel – le chien de support

Caractère du beagle

Le beagle est un chien extrêmement sociable, adorable et pacifique qui ne fait quasiment jamais preuve d’agressivité envers les humains et se montre même amical avec les étrangers. Trop gentil pour inspirer la crainte, le beagle ne convient donc pas comme chien de garde. Même s‘il se plaît à aboyer et reste vigilant, il est improbable qu’il adopte un comportement défensif face à un cambrioleur – notamment parce que sa gourmandise fait de lui un être hautement corruptible.

Adorable et sociable, le beagle n’en est pas moins têtu et doté d’une confiance en soi inébranlable, qui résulte de sa capacité à résoudre lui-même les problèmes. Ce qui était initialement une qualité recherchée au vu de ce qu’on attendait de lui peut aujourd’hui s’avérer être un vrai défi éducatif pour certains propriétaires de beagle.

Le beagle se lie étroitement aux humains qui l’entourent et il apprécie de faire partie de la famille. Sa petite faiblesse est la gourmandise : s’il a l’occasion de chiper quoi que ce soit, le beagle la saisira toujours sans le moindre remords.

Portrait Beagle

Race
Beagle
Origines
Grande-Bretagne
Classification
Chiens courants, de recherche au sang et races apparentées
Taille
de 33 à 40 centimètres au garrot
Poids
de 9 à 18 kg (10 kg en moyenne)
Constitution physique
compact, musclé, queue haute et épaisse
Yeux
brun foncé ou noisette, douceur dans l'expression
Oreilles
longues et tombantes
Pelage et couleur
poil dru et hydrofuge ; tricolore (noir, blanc, feu) ou bicolore (blanc + brun, roux ou citron)
Particularités
caractère très amical ; gourmand
Caractère
joyeux et sympathique, toujours prêt à se dépenser
Soins
modérés ; brossage, à l'occasion douche rapide suivie d'un séchage à la serviette éponge
Santé
prédisposition aux maladies vertébrales, articulaires et oculaires

Le beagle convient-il comme premier chien ?

Doux, amical et équilibré, le beagle est un chien qui peut de prime abord intéresser les débutants. Son instinct de chasseur et son côté assez têtu fait toutefois débat quant à sa réelle adéquation comme premier chien. Si vous vous tenez à une éducation bienveillante et rigoureuse et pourvoyez aux besoins du beagle, vous pourrez prendre plaisir à vous occuper de lui, même si c’est votre premier chien. Avant d’acheter un beagle, il est plus que judicieux de vérifier si l’on peut effectivement satisfaire aux besoins de la race. D’une manière générale, il est conseillé de se faire aider par un éducateur canin ou un club d’éducation pour chiens. Ainsi, tout fonctionnera bien dès le départ et vous éviterez les erreurs éducatives.

Pour qu’un beagle soit aussi obéissant que la race le permet, vous devez l’entraîner avec patience et insistance. Chien de pistage par nature, il se peut en effet qu’il ignore les ordres dès lors qu’il a repéré une piste intéressante. Si vous n’avez pas envie de passer votre temps à l’appeler sans succès et de rester seul en forêt, une seule solution : l’entraîner sans relâche et sans jamais céder. L’idéal est de travailler son obéissance par des jeux de pistage et de recherche – vous renforcerez le comportement recherché en le récompensant. Mais attention : choisissez des friandises qui contiennent le moins de calories possible. Il est tout aussi important de les distribuer de façon ciblée, pour que votre beagle se donne la peine de poursuivre ses efforts. Il doit aussi s’habituer aux compliments verbaux plutôt qu’aux snacks. Sinon, votre chien sera certes bien éduqué, mais risquerait d’être en surpoids. En même temps, n’oubliez pas de créer et renforcer votre lien par des jeux de flair ou autres.

Dans certains cas, les personnes qui ont déjà de l’expérience avec un chien auront la vie facile avec un beagle. Toutefois, cela n’est vrai que si vous l’éduquez sur la base de cette expérience en vous imposant et en y associant beaucoup de patience et de ténacité, car le beagle tend toujours à revenir à ses instincts de chien de travail et de chasse La règle la plus importante est la même pour les débutants comme les confirmés : le chien doit absolument répondre aux appels, réagir immédiatement à son nom et revenir à vous dès que vous le voulez même s’il a flairé une piste irrésistible, car c’est bien vous qui êtes responsable de votre chien et de sa sécurité.

Les beagles sont-ils faciles à éduquer ?

Même si le beagle est un être doux et très amical, il n’est pas nécessairement facile à éduquer. Ses traits de caractère (fort instinct de chasseur et entêtement) exigent une éducation sûre et conséquente. Pour son maître, le plus grand défi sera donc de le rendre obéissant. Si vous souhaitez un chien qui obéit « au doigt et à l’œil » sans trop de travail en amont, un beagle ne sera pas l’idéal.

Le beagle est-il un chien dangereux ?

Le beagle est considéré comme un chien particulièrement doux et amical. Il est extrêmement rare qu’il se montre agressif, car ce n’est tout simplement pas dans sa nature. Malgré tout, cela dépend des humains qui l’entourent et de ses expériences. Une éducation traumatique ou qui a échoué aura en effet, toujours ou presque, pour conséquence que le chien devienne dangereux ou morde. En raison de sa race, le beagle n’est cependant pas dangereux et même dans les rapports d’opposition, il ne sera pas agressif.

Le beagle est-il un chien adapté à la vie de famille ?

Avec son caractère docile, sa taille moyenne et sa force maîtrisée, le beagle est souvent envisagé comme chien de famille. Le fait qu’il adore se lier socialement à ses humains et qu’il soit si patient avec les enfants joue en sa faveur. Les sorties en famille au parc ou en forêt le rendent heureux. Mais même si le beagle est considéré comme un chien très coulant avec les plus jeunes, il est recommandé de toujours garder un œil sur lui et les enfants, d’autant plus vrai si ces derniers sont en bas âge. Une autre question à se poser est de savoir dans quelle mesure la mise en place d’une éducation conséquente sera possible avec les enfants. Les grands enfants et les adolescents aiment généralement s’impliquer et pourront vous assister dans votre mission éducative. Malgré tout, jamais vous ne devriez leur confier l’entière responsabilité de votre chien. Plus les enfants sont jeunes, moins vous pourrez attendre d’eux qu’il comprennent et respectent les règles que vous imposez à votre chien.

Un chiot beagle court dans une prairie

Combien coûte un chiot beagle ?

Il n’est pas possible de dire précisément combien coûte un chiot Beagle. Selon l’éleveur de beagles, vous pouvez tabler sur 800 euros, mais il est tout à fait possible qu’on vous en demande plus de 1000. Si vous envisagez d’acquérir un chiot beagle, le premier critère de choix ne devrait pas être celui du prix, mais du professionnalisme de l’éleveur.

Certains beagles croisés sont considérées comme des races à part entière : c’est ainsi le cas du puggle, croisement entre un beagle et un carlin, ou du beagle-harrier issu d’un beagle et d’un harrier.

Bien entendu, d’autres croisements avec n’importe quelle race peuvent être une alternative aussi. Si vous ne tenez pas absolument à adopter un beagle chiot, n’hésitez pas à non plus à vous adresser à un refuge près de chez vous.

Acheter un beagle : ce dont il faut tenir compte

Si vous envisagez d’acquérir un beagle, veillez scrupuleusement au sérieux du vendeur ! Faites par exemple preuve de scepticisme s’il évite de répondre à vos questions ou qu’il ne souhaite pas vous montrer dans quel environnement vivent ses animaux. Un éleveur de beagle digne de confiance sera disposé à vous présente ses animaux, la mère des chiots et leur cadre de vie. Un éleveur consciencieux ne confiera jamais ses chiots trop tôt, car ils doivent avoir vécu suffisamment longtemps avec leur mère. Si la relation à la mère et à la fratrie est interrompue trop tôt, des troubles du comportement peuvent s’ensuivre. Par conséquent, un éleveur responsable ne se séparera jamais d’un chiot avant qu’il n’ait atteint l’âge de douze semaines. Il se peut aussi qu’il vous pose des questions : ne voyez surtout pas cela comme de la curiosité indiscrète ! C’est en fait bon signe, car un bon éleveur de beagle a toujours à cœur de savoir que ses chiens sont entre de bonnes mains.

De quoi un beagle a-t-il absolument besoin ?

La compagnie et les sorties sont des éléments importants de la vie d’un beagle. Pour se défouler, un beagle a besoin de beaucoup de stimulation et d’exercice. Les longues promenades où il peut suivre des pistes qui l’intéressent lui conviennent à 100 %. Une fois que le Beagle suit une piste, difficile de le freiner. Flairer étant pour lui inné, il partira en éclaireur, et c’est d’ailleurs pour cela que de nos jours, il est employé comme chien renifleur professionnel. Du fait, les activités qui lui conviennent et lui font plaisir sont entre autres les jeux de piste et de flair où le but est de retrouver quelque chose.

Grâce à sa taille relativement petite, il peut aussi vivre en appartement, mais il se plaira beaucoup mieux dans une maison avec jardin. À noter que le jardin doit être sécurisé : les clôtures basses ne sont pas un obstacle pour un beagle sur la piste d’un chat du voisinage S’il le faut, il creusera tout simplement sa porte de sortie. Si vous ne voulez pas qu’il lui vienne l’idée de faire des bêtises, épargnez-lui l’ennui.

Les soins à apporter au beagle

Si le poil court du beagle demande peu d’entretien (brossage occasionnel et douche avec shampooing si besoin est, c’est à ses oreilles qu’il faut accorder une attention particulière. Ses oreilles tombantes ont tendance à s’infecter. Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment bien nettoyer ses oreilles, demandez conseil à votre vétérinaire.

Pour qu’un beagle reste en bonne santé et vive le plus longtemps possible, surveillez également sa ligne : chien insatiable, il est sujet au surpoids et sa gourmandise doit absolument être compensée par suffisamment d’exercice. Selon sa taille, le poids d’un beagle adulte oscille de 10 à 18 kg. Contrôlez aussi régulièrement ses griffes, et raccourcissez-les si nécessaire. Dans un cadre de vie optimal, parfaitement nourri et avec les soins vétérinaires qui s’imposent, un beagle peut atteindre les 15 ans.

Loading...

D’autres articles susceptibles de vous intéresser